Nous suivre Industrie Techno

La Nasa travaille sur un système de contrôle aérien pour les drones

Julien Bergounhoux

Sujets relatifs :

, ,

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

La Nasa travaille sur un système de contrôle aérien pour les drones

L'agence spatiale américaine a lancé un programme de recherche sur un système qui permettrait de régir le plan de vol de drones civils à basse altitude. Un tel moyen de régulation réduirait fortement les risques associés aux drones, et pourrait même rendre possible leur utilisation commerciale à grande échelle, réclamée notamment par Amazon, Google ou UPS.

L'utilisation de drones civils pour la livraison de colis aux particuliers est un sujet en vogue, mais la réalité de l'implémentation d'un tel système à grande échelle n'est pas si simple. Pour commencer, l'utilisation commerciale de drones n'est à l'heure actuelle pas autorisée aux Etats-Unis.

Cela n'a pas empêché de nombreuses sociétés d'en tester l'utilité dans le domaine agricole (pulvérisation et inspection de récoltes) ou pour le contrôle d'infrastructures industrielles (voies ferrées, ponts, pipelines), mais une utilisation généralisée n'est pas possible. Et pour une bonne raison : des dizaines d'accidents liés aux drones civils ont déjà été recensés aux Etats-Unis, et ce malgré les interdictions.

Dans un article du New York Times, un responsable de la Nasa, Parimal H. Kopardekar, a révélé qu'il dirige un programme de développement d'un système de contrôle aérien pour drones volant à basse altitude (en-dessous de 150 m). Les recherches sont basées sur l'aérodrome fédéral de Moffett, en Californie. L'agence spatiale américaine connaît déjà bien les problématiques du contrôle aérien, et elle travaille d'ailleurs avec la Federal Aviation Administration (FAA) sur son prochain système dédié aux aéronefs conventionnels, baptisé NextGen.

Un objectif de réduction des risques

Le système pour drones de la Nasa contrôlerait l'état du trafic aérien ainsi que les conditions météorologiques en temps réel (le vent en particulier est un danger sérieux pour les drones à cause de leur poids réduit), comme les systèmes en place pour les aéronefs traditionnels. Il s'assurerait aussi de l'absence de collisions avec les immeubles ou les hélicoptères et régirait les zones d'interdiction de vol (par exemple à proximité des aéroports). Le but de ce programme est de permettre l'utilisation en toute sécurité non pas d'un seul ou de quelques drones mais de centaines d'entre eux dans une même zone. Le système serait complètement automatisé.

Fort de son expertise, le Dr. Kopardekar prévoit une régularisation de l'utilisation des drones pour l'agriculture aux Etats-Unis courant 2015. La FAA prévoit d'ailleurs de publier une réglementation pour les drones de moins de 25 kg d'ici la fin de l'année. Pour les drones de livraison, il estime possible un déploiement dans les zones rurales dans les cinq prochaines années.

Reste le problème des zones urbaines à la densité de population très élevée. Même en minimisant les risques de collisions et de pannes, la circulation de centaines de drones dans des zones habitées poserait de nombreux problèmes. D'abord en matière de nuisances visuelle et sonore, ensuite en ce qui concerne le respect de la vie privée (survol de résidences privées), et enfin en tant que danger pour les gens (chutes de drones). Sans parler de la sécurité des drones eux-mêmes, par exemple contre des actes de malveillance... Une fois tout cela pris en compte, l'avenir des drones pour la livraison à domicile semble bien compromis.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Avion supersonique, plateforme dédiée à l'IA, drone hybride... les meilleures innovations de la semaine

Avion supersonique, plateforme dédiée à l'IA, drone hybride... les meilleures innovations de la semaine

Quelles sont les innovations qui vous ont le plus marqués au cours des sept derniers jours ? Cette semaine, vous avez apprécié[…]

Avion supersonique, apnée du sommeil, CES 2019… les innovations qui (re)donnent le sourire

Avion supersonique, apnée du sommeil, CES 2019… les innovations qui (re)donnent le sourire

Boom poursuit le développement de son avion supersonique

Boom poursuit le développement de son avion supersonique

Le Naviator, un drone mi-oiseau mi-poisson

Le Naviator, un drone mi-oiseau mi-poisson

Plus d'articles