Nous suivre Industrie Techno

Vidéo

La Nasa teste un rover sous-marin sous un lac gelé

Julien Bergounhoux
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

La Nasa teste un rover sous-marin sous un lac gelé

© National Geographic

La Nasa vient de tester un rover sous-marin dans un lac d'Alaska. Ce robot amphibie piloté à distance est une première étape qui pourrait servir dans l'éventualité d'une mission d'exploration du satellite Europe de Jupiter.

Après avoir envoyé ses rovers sur Mars, une planète désertique, la Nasa en prépare d'autres à... une lune aquatique. Il s'agit d'Europe, l'un des quatre grands satellites naturels de Jupiter (qui en compte 67 au total, toutes tailles confondues), découverts par Galilée en 1610. Europe, dont la taille est légèrement plus petite que celle de la Lune, a une place unique dans le système solaire. Les scientifiques suspectent qu'un océan gigantesque se cache sous sa surface gelée, ce qui en ferait l'endroit le plus propice au développement de la vie après la Terre, malgré la faible densité de son atmosphère.

Encore faut-il s'en assurer. Dans l'optique d'une future mission de reconnaissance au sol (aucun projet définitif n'a été lancé pour le moment), le laboratoire JPL de la Nasa est dans la phase initiale de développement d'un rover amphibie capable de naviguer sous la glace. Dénommé BRUIE (Buoyant Rover for Under-Ice Exploration), ce robot flottant est pensé pour rouler sur l'envers de la surface gelée d'une mer ou d'un lac.

Afin de vérifier la validité du concept en lui-même, les équipes du JPL ont testé un prototype de BRUIE dans un lac d'Alaska. Il s'est acquitté de sa mission sans problème, et a même pu être contrôlé directement depuis le JPL grâce à une liaison satellite.

Découvrez ci-dessous une vidéo suivant les chercheurs, réalisée par National Geographic :

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

"Les robots modernes sont incroyablement maladroits", pointe Vincent Hayward, spécialiste de l'haptique et lauréat du Grand Prix Inria 2019

"Les robots modernes sont incroyablement maladroits", pointe Vincent Hayward, spécialiste de l'haptique et lauréat du Grand Prix Inria 2019

Professeur à l’institut des systèmes intelligents et robotiques (ISIR), Vincent Hayward doit recevoir le 17 janvier le Grand Prix[…]

16/01/2020 | INRIA
Pour bien commencer l’année : le best-of techno de 2019

Pour bien commencer l’année : le best-of techno de 2019

[L'année 2019 en technos] Top départ pour les constellations de OneWeb et SpaceX

[L'année 2019 en technos] Top départ pour les constellations de OneWeb et SpaceX

[L'année 2019 en technos] La fabrication additive affirme ses ambitions dans l'industrie

[L'année 2019 en technos] La fabrication additive affirme ses ambitions dans l'industrie

Plus d'articles