Nous suivre Industrie Techno

La Nasa réinvente l'avion avec son engin hybride à décollage vertical

Julien Bergounhoux
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

La Nasa réinvente l'avion avec son engin hybride à décollage vertical

© NASA Langley - David C. Bowman

Les ingénieurs de la Nasa travaillent sur de nouveaux concepts d'aéronefs à décollage et atterrissage vertical. Grâce aux progrès des moteurs électriques, ils ont créé un avion hybride, le GL-10 Greased Lightning, qui vient de réaliser son tout premier vol. A terme, sa conception unique devrait permettre à cet appareil d'atteindre des performances surpassant de loin celle des modèles existants.

Le GL-10 Greased Lightning, un prototype d'avion hybride utilisant 10 moteurs électriques (quatre sur chaque aile et deux à l'arrière), a réalisé son premier vol le 19 août. Cet aéronef expérimental de 3 mètres d'envergure, développé par la Nasa, a pour but d'étudier de nouvelles technologies de décollage et d'atterrissage vertical (VTOL).

Ce type d'engin existe depuis de nombreuses années, mais leur efficacité une fois dans les airs est mise à l'épreuve par la difficulté de la transition de la poussée verticale à une poussée horizontale. L'hélicoptère reste l'exemple le plus courant et le plus performant de ce type d'appareil, mais le concept même de voilures tournantes implique des compromis en termes de traînée et d'efficacité énergétique. Le résultat est une vitesse, une stabilité et une autonomie réduite.

Le prototype de la Nasa pourrait s'avérer une alternative révolutionnaire. Les moteurs hybrides (électrique-kérosène) qu'il utilise sont plus petits (moins lourds) et ont un meilleur rendement de poussée que les moteurs à combustion classiques. Il est ainsi possible de placer davantage de moteurs sur la carlingue pour maximiser leur efficacité. Une approche qui permet l'utilisation de huit propulseurs verticaux qui se replient une fois l'appareil en vol. Seuls les deux propulseurs placés au bout de chaque aile servent à faire avancer l'avion une fois qu'il est dans les airs.

D'après la Nasa, ce design n'est pas limité par des facteurs d'échelle et pourrait donc être adapté sur des appareils de toutes tailles, du drone à l'avion de ligne. Lors de son premier vol, le GL-10 était sécurisé par un câble. Des vols libres sont prévus dans les mois qui viennent. Les ingénieurs à l'origine de sa conception ont rendu public l'intégralité de leurs travaux.

Ci-dessous, un schéma détaillant la conception du GL-10 Greased Lightning :

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Dossier Impression 3D] La chasse aux kilos s'intensifie dans l'aérospatial

[Dossier Impression 3D] La chasse aux kilos s'intensifie dans l'aérospatial

Avions, satellites et lanceurs spatiaux embarquent toujours plus de pièces imprimées en 3D. Le mouvement s’accélère,[…]

Face aux batteries et biocarburants, Norsk e-fuel mise sur le kérosène renouvelable pour des avions bas-carbone

Face aux batteries et biocarburants, Norsk e-fuel mise sur le kérosène renouvelable pour des avions bas-carbone

1,5 milliard pour la R&D aéro, sondes cyber et meltblown, le best-of de la semaine

1,5 milliard pour la R&D aéro, sondes cyber et meltblown, le best-of de la semaine

Eau, CO2 et électricité renouvelable : la recette de Norsk e-fuel pour le carburant des avions

Eau, CO2 et électricité renouvelable : la recette de Norsk e-fuel pour le carburant des avions

Plus d'articles