Nous suivre Industrie Techno

Vidéo

La Nasa entraîne un robot pour soigner les astronautes dans l'espace

Julien Bergounhoux
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

La Nasa entraîne un robot pour soigner les astronautes dans l'espace

© NASA

Difficile de se rendre à l'hôpital quand on travaille sur la Station spatiale internationale ! Pour faire face aux potentiels accidents présentant des urgences vitales, la Nasa prépare son robot assistant Robonaut 2 à la pratique de la télémédecine. Il pourrait même à terme effectuer certains actes médicaux en autonomie.

La Nasa, en partenariat avec le docteur Zsolt Garami de l'Institut de recherche de l'hôpital Méthodiste de Houston, a effectué la semaine dernière des tests d'un nouveau genre sur son Robonaut 2, un robot humanoïde de 136 kg conçu pour ressembler à un astronaute portant une combinaison spatiale, et dont un modèle équipe la Station spatiale internationale depuis 2011. Il a servi de terminal de télémédecine, c'est à dire qu'il a mis en oeuvre des opérations médicales en étant contrôlé à distance par un médecin.

Le Robonaut 2, ou R2, sert d'assistant aux astronautes pour les tâches délicates ou dangereuses (par exemple lors de sorties dans l'espace), et a été conçu dans une optique de polyvalence. Des essais sont par exemple en cours depuis plusieurs mois pour lui installer des jambes capables de s'agripper à des surfaces, un peu à la manière d'un chimpanzé.

Isolés dans l'espace, les astronautes qui vivent sur la station spatiale, en général pour des périodes de six mois, doivent apprendre les rudiments des procédures médicales à appliquer en cas d'urgence, des premiers soins à la chirurgie. Avec l'aide de R2, qui est équipé de caméras au niveau de sa tête et dont les mains possèdent 4 articulations répliquant celles d'une main humaine ainsi que de nombreux capteurs sensoriels, il devient possible pour un véritable médecin d'opérer sur un astronaute depuis la terre ferme.

D'après le Dr. Garami, le R2 a très rapidement pu répliquer les procédures à effectuer. Un opérateur a été capable de lui faire administrer une échographie à un mannequin, et il a aussi testé sa capacité à faire une injection. Cette démonstration est encourageante et laisse espérer qu'un jour des opérations complexes puissent être entièrement réalisée de cette manière. Le Dr. Garami pense de plus que le robot pourra à terme apprendre à effectuer certaines tâches en autonomie, sans téléopérateur.

Enfin, cette technologie pourrait un jour être adaptée pour une utilisation sur terre, permettant d'opérer des personnes se trouvant dans des lieux reculés ou difficilement accessibles.

Ci-dessous, une vidéo de la Nasa présentant ces fonctionnalités de télémédecine :

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Avec AI4GEO, CS Group veut créer un Google Earth augmenté

Avec AI4GEO, CS Group veut créer un Google Earth augmenté

Lancé le 10 décembre pour une durée de 4 ans et porté par CS Group, le projet AI4GEO a pour but de créer une[…]

12/12/2019 | 3DEspace
L'impression 3D affiche ses ambitions dans l'aérospatial lors de l'Aerospace Additive Manufacturing Summit à Toulouse

L'impression 3D affiche ses ambitions dans l'aérospatial lors de l'Aerospace Additive Manufacturing Summit à Toulouse

Pour bien commencer la semaine : Une usine mobile d’impression 3D métal s’installe à Nanterre

Pour bien commencer la semaine : Une usine mobile d’impression 3D métal s’installe à Nanterre

Avec un budget record, l'Europe du spatial donne la priorité au climat

Avec un budget record, l'Europe du spatial donne la priorité au climat

Plus d'articles