Nous suivre Industrie Techno

Vidéo

La nanoimprimante sort des labos

Ludovic Fery
La nanoimprimante sort des labos

La nanoimpression en fonctionnement à l'IMRE.

© DR

A l’Institute of Materials Research and Engineering (IMRE) de Singapour, une équipe de chercheurs a mis au point un procédé de production de nanostructures à grande échelle, par un procédé roll-to-roll. Des propriétés observées dans la nature comme l’adhésion, le caractère hydrophobe ou anti-reflet d’une surface peuvent être reproduites et transférées sur des films plastiques.

Peu ou pas de produits chimiques et  un procédé facilement industrialisable. Tels sont les deux atouts de la nanoimpression, mise en œuvre à l’Institute of Materials Research and Engineering (IMRE) de Singapour. Nous vous avions déjà parlé en mai dernier d’un plastique anti-reflets produit par cette méthode, présentant les mêmes motifs que ceux à la surface de l’œil du papillon de nuit.

Dans cette vidéo, vous pouvez découvrir l’installation :



En cours de valorisation par l’A*STAR Exploit Technology, agence de transfert technologique de l’IMRE, la technique servira dans un premier temps à produire des films anti-reflets pour les écrans électroniques.

Ludovic Fery
 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Les surfaces superhydrophobes s'ouvrent aux applications en gagnant en robustesse

Les surfaces superhydrophobes s'ouvrent aux applications en gagnant en robustesse

Concilier superhydrophobie et robustesse, voilà ce qu'a réussi à réaliser une équipe internationale de[…]

[Portrait] Orphée Cugat, le magnétisme hors-piste

Interview

[Portrait] Orphée Cugat, le magnétisme hors-piste

Impression 3D, nanotubes de carbone, AirCyber… les meilleures innovations de la semaine

Impression 3D, nanotubes de carbone, AirCyber… les meilleures innovations de la semaine

Repousser les limites de la loi de Moore grâce aux nanotubes de carbone

Repousser les limites de la loi de Moore grâce aux nanotubes de carbone

Plus d'articles