Nous suivre Industrie Techno

abonné

Fil d'Intelligence Technologique

La nanobionique végétale pour détecter les explosifs

Juliette Raynal
La nanobionique végétale pour détecter les explosifs

© MIT

En intégrant des nanotubes de carbone dans leurs feuilles, des ingénieurs du MIT ont transformé des épinards en des capteurs capables de détecter la présence de composés explosifs dans l’environnement. Ces travaux constituent l’une des premières démonstrations de la « nanobionique végétale », une approche émergente qui consiste à intégrer des systèmes électroniques dans des végétaux.

« L’objectif de la nanobionique végétale est d’introduire des nanoparticules dans la structure de la plante pour lui conférer des fonctions qu’elle n’a pas initialement » explique Michael Strano, qui a dirigé les travaux de recherche. Dans les détails, les épinards ont été conçus pour détecter les nitroaromatiques, un type de composé chimique que l’on retrouve notamment dans les mines antipersonnel. Pour cela, les chercheurs ont utilisé une technique « d’infusion vasculaire » afin d'intégrer les nanotubes[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Un avenir sans compromis pour les transistors à haute puissance

Fil d'Intelligence Technologique

Un avenir sans compromis pour les transistors à haute puissance

Concevoir un transistor est souvent affaire de compromis. La diminution de la résistance pour réduire les pertes d’énergie[…]

07/04/2021 | Transistor
[Portrait] Fabrice Semond, le chercheur qui façonne les surfaces de silicium atome par atome

[Portrait] Fabrice Semond, le chercheur qui façonne les surfaces de silicium atome par atome

Des transistors en phosphore noir pour déguiser les puces électroniques face aux hackers

Fil d'Intelligence Technologique

Des transistors en phosphore noir pour déguiser les puces électroniques face aux hackers

« Nous souhaitons diviser par cinquante les coûts de la technologie RFID », avance Etienne Perret (Grenoble INP)

« Nous souhaitons diviser par cinquante les coûts de la technologie RFID », avance Etienne Perret (Grenoble INP)

Plus d'articles