Nous suivre Industrie Techno

La mousse d'aluminium allège les véhicules

M. S.

Sujets relatifs :

, ,

Réalisé grâce aux nanotechnologies, cet aluminium cellulaire réduirait de 30 % le poids des pièces, tout en assurant une meilleure rigidité.

La réduction de la consommation d'essence est une des obsessions des constructeurs d'automobiles. De nombreuses solutions sont mises en oeuvre ou étudiées et l'une des plus efficaces réside dans la baisse du poids des véhicules. D'où l'intérêt de l'aluminium pour remplacer l'acier. En la matière, la société Metcomb annonce des miracles avec un concept d'alliage d'aluminium couvert par cinq brevets et réalisé grâce aux nanotechnologies. La structure cellulaire (il est composé de plusieurs cellules fermées) de cet aluminium, qui imite la structure naturelle du bois ou du corail, permettrait, selon des tests effectués par le constructeur d'automobiles BMW, un gain de poids de 30 %.

Un matériau 100 % recyclable

D'autres tests ont démontré que dans la fabrication des portières d'automobile, on peut gagner plus de 3 kg par porte. Selon les spécialistes de Metcomb, d'autres pièces d'automobile peuvent être réalisées en abaissant leur poids ; amortisseurs de crash, poutrelles latérales de portière, éléments de transmission, etc.

« Notre aluminium cellulaire (densité : 0,4-0,9 g/cm3) est 70-85 % plus léger que l'aluminium (densité : 2,7 g/cm3) et 87-95 % que l'acier (densité : 7,8 g/cm3) », expliquent les ingénieurs de Metcomb.

Secret de cet allégement ? Selon Gerald Hoegl, Pdg de Metcomb, l'innovation principale réside dans la capacité des nanotechnologies à contrôler et à maintenir la taille des cellules qui forment cette "mousse" d'aluminium. « La porosité que présente le matériau est homogène et sa qualité peut être reproduite », explique le responsable autrichien.

La production industrielle débutera, selon la société, l'année prochaine et les utilisateurs disposeront de cellules d'un diamètre situé entre 5 et 15 mm. L'épaisseur des parois de ces cellules pourra être choisie en fonction de l'application et maintenue à une valeur stable.

Le matériau est 100 % recyclable et présente des avantages comme la diminution du bruit et des vibrations, une haute capacité d'absorption de l'énergie, un ratio poids/rigidité excellent. Les applications visées se trouvent dans l'automobile, mais aussi dans l'aéronautique, le militaire ou le bâtiment.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0881

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2006 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Electronique imprimée : trois leviers pour passer à l’industrialisation mis en avant aux rencontres de l'Afelim

Electronique imprimée : trois leviers pour passer à l’industrialisation mis en avant aux rencontres de l'Afelim

Organisées par l'Afelim, les 11èmes rencontres de l'électronique imprimée se sont tenues les 16 et 17 septembre[…]

Un composite superhydrophobe formé en une étape unique

Fil d'Intelligence Technologique

Un composite superhydrophobe formé en une étape unique

Plasturgie : « Les tensions systémiques sur les matières premières vont favoriser l’utilisation du plastique recyclé », estime Thierry Charles, responsable des affaires publiques de Polyvia

Plasturgie : « Les tensions systémiques sur les matières premières vont favoriser l’utilisation du plastique recyclé », estime Thierry Charles, responsable des affaires publiques de Polyvia

La startup Geolith prête à industrialiser son procédé pour capturer le lithium des eaux souterraines d'Europe

La startup Geolith prête à industrialiser son procédé pour capturer le lithium des eaux souterraines d'Europe

Plus d'articles