Nous suivre Industrie Techno

La moto électrique la plus puissante du monde est au Salon de Paris

Jean-François Preveraud
La moto électrique la plus puissante du monde est au Salon de Paris

La Voxan Wattman en première mondiale à Paris

© Denis Boussard/Voxan

Voxan revient sur le devant
de la scène avec une moto électrique
de 200 CV aux performances éblouissantes et un design novateur utilisant un exosquelette
à la place du cadre.

Tel le Phénix qui renait de ses cendres, Voxan revient à nouveau sur le marché avec cette fois une moto 100 % électrique, la Wattman. Le constructeur auvergnat, qui est passé dans le giron de Venturi en 2010, dévoile en effet au Salon de la Moto de Paris, qui ouvre aujourd’hui, une machine de 200 CV dotée d’un moteur à aimants permanents qui offre la pleine puissance de 7 500 à 10 500 tr/min. Le couple maxi de 200 Nm est quant à lui disponible de 0 à 6 000 tr/min. Cette machine ultrapuissante est ainsi capable d’accélérations fulgurantes lui permettant de passer de 0 à 100 km/h en 3,4 secondes et de 0 à 160 km/h en 5,9 secondes, malgré ses 350 kg. Des caractéristiques exceptionnelles qui en font la moto électrique la plus puissante du monde.

La batterie lithium/ion de 320 V qui alimente l’ensemble dispose d’une énergie de 12,8 kWh qui assure une autonomie de 180 km, tandis qu’elle peut être rechargée à 80 % de sa capacité en moins de 30 minutes sur une prise de recharge au standard européen Combo II. Un chargeur intégré autorise aussi la recharge à partir d’une simple prise domestique de 16 A.

Un exosquelette remplace le cadre

Mais outre ces caractéristiques électriques exceptionnelles, la Wattman dispose aussi d’une architecture novatrice construite autour d’un ensemble pack batterie-moteur porteur, placé dans un exosquelette ultrarigide en aluminium. Il s’accompagne à l’arrière d’un nouveau type de suspension en forme de parallélogramme à quatre bras (deux double bras oscillants) qui crée un prolongement du pack batterie vers l’axe de roue arrière. Cette horizontalité confère à la moto une grande stabilité. L’ensemble donne une moto très pure, sans élément technique apparent. « Cette coque en aluminium est la signature de la moto. On lit dans ce design qu’il s’agit d’une machine électrique », explique Sacha Lakic, le designer qui l’a créée.

A l’heure où la plupart des constructeurs surfent sur le néoclassicisme en puisant dans leur passé pour dessiner leurs nouveaux modèles, la Wattman prend le contre-pied de cette tendance. « Tel un objet ultra high-tech ou une œuvre d’art technologique moderne, elle puise son inspiration dans le futur pour exister au présent. C’est la Moto 2.0 ». Bref, avec la Wattman la moto électrique devient novatrice et désirable ! Un message que les constructeurs automobiles feraient bien de méditer.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.voxan.com

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Vers le prototypage fonctionnel

Vers le prototypage fonctionnel

Afin de permettre aux PME, bureaux d’études et instituts de recherche de franchir un cap en passant au prototypage fonctionnel et[…]

Qui est Cobot ++, le puissant robot collaboratif que développe l’IRT Jules Verne pour Airbus ?

Qui est Cobot ++, le puissant robot collaboratif que développe l’IRT Jules Verne pour Airbus ?

Cinq innovations de production développées à l'IRT Jules Verne

Cinq innovations de production développées à l'IRT Jules Verne

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

Plus d'articles