Nous suivre Industrie Techno

La motion capture s'attaque aux émotions

Ludovic Fery

Sujets relatifs :

, ,
La motion capture s'attaque aux émotions

Une caméra filme les expressions du visage.

© DR

La start-up rennaise Dynamixyz commercialise Performer, son premier logiciel d'analyse et de synthèse de visages 3D. L'événementiel et le télétravail font partie des débouchés, au même titre que les films d’animation et les jeux vidéo ultra-réalistes.

Il y a deux ans sortait Heavy Rain, le premier jeu vidéo avec des visages et des mouvements entièrement réalisés par motion capture. Extrêmement réaliste, il aurait pu profiter en resortant aujourd'hui des atouts de Performer, le logiciel phare de Dynamixyz.  

L'équipe rennaise de huit personnes existe pour de bonnes raisons. Si la capture de mouvements est de mieux en mieux intégrée dans les studios, grâce à des caméras spécifiques, il n’en va pas de même pour les expressions du visage. Leur acquisition demande de placer des marqueurs sur la tête des acteurs, de conserver leur position d’une prise à l’autre. « Et on ne peut pas mettre des capteurs partout, ni au niveau des yeux, ni au niveau de la bouche », précise Marie Charuel, responsable commerciale de la start-up. 

 

                                                   


                                  

                                        Nuage de points produits dans Performer

 

Performer contourne ces obstacles. Sans capteurs, la technologie fait appel à une caméra montée sur un casque qui enregistre 500 images par seconde. L’acteur filmé peut être statique comme en mouvement. Grâce aux différents algorithmes, les séquences vidéo sont transformées en une série de points dont chaque configuration correspond à une expression.

 

                      

                                       Un personnage virtuel animé grâce à Performer

 

Clients français et hollywoodiens

« L’intérêt principal est d’éliminer le retargeting, le fait de devoir transférer les points sur l’avatar virtuel, cela peut être fait automatiquement sur MotionBuilder », explique Marie Charuel. La solution de Dynamixyz commence à trouver preneur. Le Groupement National Formation Automobile, basé à Pessac, l’a ainsi adopté pour créer des formateurs virtuels et pratiquer le e-learning.

Outre-Atlantique, la société Animatrik réalise actuellement une série pour l’américain Bron Studios à l'aide de Performer. Rendez-vous sur les écrans mi-2012.

Ludovic Fery


 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Jumeaux numériques : trois défis à relever pour instaurer le dialogue entre réel et virtuel

Jumeaux numériques : trois défis à relever pour instaurer le dialogue entre réel et virtuel

L’association NAFEMS dédiée à la simulation et aux modèles numériques tient les 23 et 24 mars un[…]

L’apprentissage auto-supervisé, futur du deep learning appliqué à l’image chez Facebook AI Research

L’apprentissage auto-supervisé, futur du deep learning appliqué à l’image chez Facebook AI Research

Véhicules autonomes : EasyMile prend la tête d'un projet européen sur les véhicules lourds

Véhicules autonomes : EasyMile prend la tête d'un projet européen sur les véhicules lourds

Cybersécurité des véhicules connectés : SystemX fait le bilan du projet SCA et prolonge ses recherches

Cybersécurité des véhicules connectés : SystemX fait le bilan du projet SCA et prolonge ses recherches

Plus d'articles