Nous suivre Industrie Techno

La mémoire vive se montre moins vorace

Ridha Loukil

Sujets relatifs :

, ,
La mémoire vive se montre moins vorace

Module mémoire Dram-DDR3 de Samsung

Le module Dram lancé par Samsung se contente d’une tension aussi basse que 1,25 V. De quoi réduire la consommation électrique des serveurs informatiques auxquels il est destiné.

Samsung Electronics le présente comme une mémoire ''verte''. Il s’agit en fait d’un nouveau module de mémoire vive moins vorace en énergie que les modules disponibles jusqu’ici. Il est construit en effet à partir d'une puce Dram à double débit de données (DDR3) de 4 Gbit qui se contente d’une tension électrique de 1,25 V. Les solutions conventionnelles, disponibles jusqu’ici, requièrent une tension de 1,5 ou 1,35 V.

Ce module mémoire se destine aux serveurs d'entreprise, exigeants en matière d’efficacité énergétique. Pour une capacité 16 Go, il ne consomme que 3,7 watts par heure, tout en fonctionnant à un débit allant jusqu'à 1 333 Mbit/s. Les économies d'énergie sont estimées à 15  à 60 % par rapport à un module de même capacité basé sur des puces Dram –DRR3 fonctionnant à des tensions plus élevées.

Samsung Electronics prévoit de commencer la production en masse de modules de 8 et 16 Go dans la nouvelle technologie.

Ridha Loukil

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Un avenir sans compromis pour les transistors à haute puissance

Fil d'Intelligence Technologique

Un avenir sans compromis pour les transistors à haute puissance

Concevoir un transistor est souvent affaire de compromis. La diminution de la résistance pour réduire les pertes d’énergie[…]

07/04/2021 | Transistor
[Portrait] Fabrice Semond, le chercheur qui façonne les surfaces de silicium atome par atome

[Portrait] Fabrice Semond, le chercheur qui façonne les surfaces de silicium atome par atome

Des transistors en phosphore noir pour déguiser les puces électroniques face aux hackers

Fil d'Intelligence Technologique

Des transistors en phosphore noir pour déguiser les puces électroniques face aux hackers

« Nous souhaitons diviser par cinquante les coûts de la technologie RFID », avance Etienne Perret (Grenoble INP)

« Nous souhaitons diviser par cinquante les coûts de la technologie RFID », avance Etienne Perret (Grenoble INP)

Plus d'articles