Nous suivre Industrie Techno

abonné

Interview

« La médecine du futur se caractérise par le mariage des technologies »

Sujets relatifs :

, ,
« La médecine du futur se caractérise par le mariage des technologies »

Robotique, intelligence artificielle, nanotechnologies, bio-impression… Ces nouvelles technologies, qui prennent de l’ampleur dans la santé, sont appelées à révolutionner en profondeur le secteur, estime Olivier Amédée-Manesme, directeur Parirecteur de l'incubateur Paris Biotech Santé.

Industrie & Technologies : Peut-on considérer l’arrivée des nouvelles technologies dans la médecine, aux côtés de la « traditionnelle » approche chimique et pharmaceutique, comme une révolution ?
Olivier Amédée-Manesme : Oui. C’est une révolution qui a commencé il y a quelques années et qui s’accélère. L’arrivée de la robotique et de l’intelligence artificielle (IA) est inéluctable. La bio-impression et les nanotechnologies vont, au même titre que tous les pans du développement médical, être positivement touchés par les algorithmes permettant de les faire progresser plus rapidement.

I&T : Comment définiriez-vous la médecine du futur ?
P.A-M. : En un mot : transversalité. Jusqu’ici, vous aviez de grands silos bien définis et séparés, comme les dispositifs médicaux ou les médicaments. Aujourd’hui, on assiste à un mélange de toutes ces disciplines. Prenons l’exemple du cancer du sein : vous ne pouvez pas prendre en charge cette pathologie spécifique sans avoir réalisé des études génomiques poussées, sans disposer de données sur la vie du patient, sans réfléchir sur les médicaments potentiels et leur activité en fonction de la carte génomique. Tout cela permet d’aboutir à un schéma thérapeutique optimal, qui tient compte d’éléments directement rattachés au patient, mais aussi, de plus en plus, d’éléments indirects.

Qu’est-ce qui a permis cette avancée ?
L’accélération dans la réalisation de bases de données et l’utilisation de l’IA. Nous sommes entrés dans une ère d’innovation thérapeutique importante, avec une nouvelle façon d’appréhender et d’étudier la maladie à l’aide d’algorithmes. On l’observe à tous les niveaux dans le domaine de la santé : amélioration des prises en charges, dispositifs médicaux connectés, dépistage radiologique… Il faut en avoir conscience. La récente affaire Cambridge Analytica [dans laquelle 87 millions d’utilisateurs de Facebook ont vu leurs données récupérées et détournées à leur insu, ndlr] le démontre bien : l’augmentation des informations disponibles sur les individus est exponentielle. Elle ne se limite plus aux antécédents familiaux ou à l’histoire médicale du patient et peut désormais être abondée de nombreuses autres informations sur sa famille, sa vie, ses habitudes, son environnement, sa localisation, ses déplacements, ses déterminants sociaux, son mode de vie… Les algorithmes qui sous-tendent ce que l’on nomme IA seront de toute façon incontournables. Ce qui impliquera toutefois de rendre encore plus disponibles les bases de données et de mieux les structurer pour les rendre exploitables. Sinon, cela pourrait constituer un frein important.

Le rapport Villani, rendu public fin mars, estime que l’IA va révolutionner la santé. Pensez-vous qu’elle affectera tous les pans de la médecine ?
Pas immédiatement. L’IA est un outil mathématique qui va peu à peu changer les raisonnements, les prises en charge thérapeutiques… Elle va révolutionner progressivement la santé, mais également la gestion des patients, des hôpitaux, des médecins. Cette révolution est largement comparable, de mon point de vue, à[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°1009

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2018 d'Industries & Technologies

Nous vous recommandons

Microlight3D met au point une bio-imprimante pour favoriser la régénération tissulaire

Microlight3D met au point une bio-imprimante pour favoriser la régénération tissulaire

Lauréate d'un financement européen, dans le cadre du projet nAngioDerm, la société grenobloise Microlight3D[…]

Impression 3D, nanotubes de carbone, AirCyber… les meilleures innovations de la semaine

Impression 3D, nanotubes de carbone, AirCyber… les meilleures innovations de la semaine

Trains hydrogène en France, Starhopper, microfluidique… les innovations qui (re)donnent le sourire

Trains hydrogène en France, Starhopper, microfluidique… les innovations qui (re)donnent le sourire

Puces neuromorphiques, modélisation 3D, deep learning… les meilleures innovations de la semaine

Puces neuromorphiques, modélisation 3D, deep learning… les meilleures innovations de la semaine

Plus d'articles