Nous suivre Industrie Techno

La médaille d'or du CNRS pour l’astrophysicienne Françoise Combes, spécialiste de la dynamique des galaxies

La médaille d'or du CNRS pour l’astrophysicienne Françoise Combes, spécialiste de la dynamique des galaxies

© Frédérique PLAS / LERMA / CNRS Photothèque

Le Centre national de la recherche scientifique (CNRS) a décerné, ce 10 septembre, sa plus prestigieuse distinction à l’astrophysicienne Françoise Combes. En plus de récompenser les travaux de cette spécialiste de la formation et de l’évolution des galaxies, cette médaille d’or salue aussi le talent de vulgarisatrice de cette professeure au Collège de France.

Normalienne, agrégée de sciences physiques, titulaire d’un doctorat en astrophysique, astrophysicienne au sein de l’Observatoire de Paris, membre de l’Académie des sciences, professeure au Collège de France… Le curriculum vitae de Françoise Combes laisse sans voix.

Et pourtant, cette astrophysicienne se garde toujours du temps pour transmettre sa passion pour les origines de l’Univers et l’évolution des galaxies, dans les amphithéâtres ou lorsqu’elle est invitée dans les médias. Autant d’éléments qui ont décidé le Centre national de la recherche scientifique (CNRS) à lui remettre, ce 10 septembre, sa médaille d’or 2020, l’une des récompenses les plus prestigieuses du monde scientifique.

Pionnière dans la détection des quasars lointains

Les travaux de Françoise Combes, sur la formation et l’évolution des galaxies, de leur dynamique à leur structure, ainsi que les interactions entre elles, « l’ont amenée à participer à la découverte des premiers systèmes d'absorptions moléculaires dans l'Univers lointain, ce qui a permis de déterminer la température du fond cosmologique, ainsi que la variation hypothétique des constantes de la physique en fonction de l'âge de l'Univers […] et donc de décoder les différentes étapes de croissance des galaxies tout au long de l’histoire de l’Univers », indique le CNRS.

Ces observations ont notamment été permises grâce à une technique qu’elle a elle-même inventée : l’observation des source de rayonnement astronomique quasi-stellaire (quasars) lointains pour la détection de molécules par spectroscopie d’absorption afin de détecter de très faibles quantités de matière à de très grandes distances.

En pointe dans la traque de matière invisible

L’un des chevaux de bataille de Françoise Combes est de « résoudre un des problèmes majeurs de la formation des galaxies : l’existence de matière invisible ». Elle a notamment montré que les trous noirs super-massifs au centre des galaxies induisent un ralentissement de la formation d’étoiles au sein de celles-ci.

« Françoise Combes est une sommité scientifique incontestée de la physique extragalactique au niveau mondial, comme en attestent ses nombreux prix internationaux, a commenté Antoine Petit, président-directeur général du CNRS. Son influence s’étend, au-delà de son champ disciplinaire, à toute l’astronomie. C’est une carrière scientifique exceptionnelle et un rayonnement remarquable que le CNRS souhaite honorer en lui décernant sa médaille d'or 2020. »

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Déconfinement] Pourquoi prolonger la distanciation sociale et dépister en masse s'imposent pour éviter une seconde vague

[Déconfinement] Pourquoi prolonger la distanciation sociale et dépister en masse s'imposent pour éviter une seconde vague

Le 12 avril, la veille de l'annonce de la fin du confinement au 11 mai, une modélisation de l’Institut national de la santé et[…]

15/04/2020 | SciencesINSERM
[R&D] Avec l’initiative OpenCovid19, « le but est d'aller vite sans oublier la validation par les pairs », prône Thomas Landrain, cofondateur

[R&D] Avec l’initiative OpenCovid19, « le but est d'aller vite sans oublier la validation par les pairs », prône Thomas Landrain, cofondateur

Le supercalculateur IBM Summit mobilisé pour lutter contre le coronavirus SARS-CoV-2

Le supercalculateur IBM Summit mobilisé pour lutter contre le coronavirus SARS-CoV-2

Un tétraplégique contrôle son exosquelette par la pensée, une première mondiale à Clinatec

Un tétraplégique contrôle son exosquelette par la pensée, une première mondiale à Clinatec

Plus d'articles