Nous suivre Industrie Techno

La mécatronique, une affaire d’intégration

Industrie et Technologies
Mantes la Jolie, 25 mai. Les Rencontres Mécatronique du Mantois ont mis en évidence le parcours du bon mécatronicien. Conclusion : il faut passer de l’association mécanique-électronique aux solutions intégrées.

Programme éclectique et fort intéressant pour la seconde édition de Rencontres mécatroniques organisées par le Pôle mécatronique du Mantois (P2M) dans l’amphithéâtre de l’IUT de Mantes la Jolie.

Souvent soulevé par les entreprises, le problème de la formation du mécatronicien a été abordé par plusieurs conférenciers et surtout par deux professeurs venus d’Allemagne. A savoir, le Professeurs Dieter Schramm de l’université de Duisburg-Essen et le Professeur Rolf Biesenbach de l’université de Bochum.

Les deux écoles ont mis en place des formations mécatroniques spécifiques qui permettent aux étudiants d’acquérir les connaissances nécessaires pour mettre en place un tel projet.

 Les spécialistes allemands ont insisté également sur la nécessité d’échanges entre les universités européennes et la mise en place d’un véritable réseau européen de formation mécatronique.

Thierry Desjardin du Cabinet Décision a dessiné les perspectives de la mécatronique, surtout dans l’industrie automobile. Sa conclusion : une croissance annuelle sensible pour le domaine, illustrée par celle de l’industrie électronique chiffrée à près de 6% entre 2003 et 2008.

Baisse des coûts, apport de fonctions nouvelles, remplacement des technologies conventionnelles, plus de fiabilité et d’autodiagnostic… ce sont pour cet analyste de marché les principaux avantages de la mécatronique. «Pour les atteindre, il faut cependant mettre en œuvre une vraie culture mécatronique, précise l’expert. Développer par exemple, les standards et avoir une approche globale de la conception d’un produit à sa mise sur le marché.»

«Il faut passer de «l’ajouté» à «l’intégré», insiste aussi Christian Balle, chef du département systèmes électroniques de Renault. Pour ce vieux routier de la mécatronique, la cohabitation de différentes compétences doit faire place à la co-conception. «Il faut développer des nouvelles compétences et adapter les organisations, car il ne suffit plus d’électrifier certaines éléments pour faire de la vraie mécatronique.»

Moyennant quoi, la suppression des frontières entre les métiers facilitera l’élimination des interfaces entre les solutions technologiques utilisées.

Comment on prépare un bon mécatronicien ?

 «Il faut marier intelligemment la formation académique avec la pratique industrielle», conseille le spécialiste de Renault. La réglementation sur la pollution, l’apport de nouvelles technologies et la recherche de la différenciation entre constructeurs… sont pour lui autant de raisons pour faire appel à la mécatronique.

Elle servira par exemple, pour trouver de nouveaux systèmes d’injection, pour mieux résoudre le problème de moteurs hybrides et développer à terme, des solutions alternatives comme la pile à combustible, pour mettre en place les technologies de commande électriques…

Comment le groupe PSA fabrique-t-il ses mécatroniciens ? «Tout simplement à partir d’une formation et d’une expérience d’automaticien», précise Joseph Beretta, responsable de la R & D électronique du groupe PSAqui a rappelé aussi l’apport de l’hydraulique dans ces solutions.

Les mécatroniciens auront en tout cas beaucoup de pain sur la planche. «Le futur Airbus sera tout électrique et tout numérique», confirme François Grillot, responsable de développements aéronautiques de Thalès.

 Un exemple : le développement des futures centrales de navigation pour réduire leur coût profitera largement de l’ntégration grâce entre autres, à la mise en place de MEMS. «Pour cela il va falloir améliorer le travail de R & D dans le domaine de la mécatronique, trop dispersé aujourd’hui, et surtout, renforcer la collaboration industrie-universités, encore trop timide en France.»

Vaste programme… 

Mirel Scherer

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Impression 3D, Watson, informatique quantique : les meilleures innovations de la semaine

Impression 3D, Watson, informatique quantique : les meilleures innovations de la semaine

Quelles sont les innovations qui vous ont le plus marqué au cours des sept derniers jours? Nos mesures d'audience nous fournissent la[…]

Vidéo : la mécatronique, moteur de l'usine intelligente

Vidéo

Vidéo : la mécatronique, moteur de l'usine intelligente

La cobotique : une opportunité pour la France

La cobotique : une opportunité pour la France

La mécatronique au service de la performance énergétique

La mécatronique au service de la performance énergétique

Plus d'articles