Nous suivre Industrie Techno

La mécanique des fluides veut changer de vitesse

S. P.

Airbus et le gouvernement britannique ont lancé un très ambitieux programme de recherche sur la simulation numérique.

L'ambition est immense : augmenter de plus d'un million de fois, d'ici à 2012, les performances des processus de conception dans le domaine de la mécanique des fluides. But : réduire les délais de développement des avions, bateaux et autres voitures de course. C'est pour ce faire que le projet de recherche CFMS Core Programme (pour Centre for Fluid Mechanics Simulation) a été créé conjointement par le gouvernement britannique, des partenaires industriels et des organismes académiques. Pilotée par Airbus, la participation industrielle compte notamment Microsoft, Hewlett-Packard, BAE Systems et Rolls-Royce.

La simulation remplacera les essais en soufflerie

La version pilote de ce programme s'étale sur trois ans. L'objectif est la mise au point de systèmes de simulation numérique, capables de générer et de manipuler des données beaucoup plus rapidement que ceux utilisés actuellement. Les longs processus traditionnels de fabrication et de test d'un modèle devraient ainsi être remplacés par des méthodes de simulation informatiques, moins coûteuses et moins consommatrices d'énergie. Il sera également possible d'analyser plusieurs solutions de conception alternatives dans un environnement virtuel, afin d'optimiser le produit.

En remplaçant des essais physiques réalisés en soufflerie par de la simulation, les instigateurs de ce programme espèrent, par exemple, réduire le délai d'analyse des charges de 350 jours à seulement 36 pour la conception aérodynamique des avions de ligne.

À son terme, ce programme devrait s'étendre à des participants d'autres pays européens.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0889

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2007 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

StopCovid : le Parlement français vote en faveur de l’application mobile de contact tracing

StopCovid : le Parlement français vote en faveur de l’application mobile de contact tracing

Feu vert pour StopCovid, l’application de suivi des cas contacts des individus infectés par le Covid-19, après un vote favorable[…]

Que sait-on de StopCovid, l'application controversée qui entre en débat au Parlement ?

Que sait-on de StopCovid, l'application controversée qui entre en débat au Parlement ?

StopCovid : l’Inria se dirige vers un compromis technologique pour l’appli française de contact tracing

StopCovid : l’Inria se dirige vers un compromis technologique pour l’appli française de contact tracing

Pour bien commencer la semaine, les clés du déconfinement

Pour bien commencer la semaine, les clés du déconfinement

Plus d'articles