Nous suivre Industrie Techno

La machine-outil aux ordres de l'opérateur

M.S.

Sujets relatifs :

, ,
- Ce dernier peut compenser en temps réel les éventuels écarts techniques et intervenir rapidement en cas de panne.

Avec les machines-outils actuelles, on obtient un meilleur rendement grâce à l'automatisation, à l'usinage complet en un seul serrage, voire au fraisage à grande vitesse. Seule ombre au tableau : la machine n'est pas directement "aux ordres" de l'utilisateur. Les instructions sont données à la commande numérique, l'opérateur demandant ensuite leur exécution. Le constructeur suisse Mikron a pensé que l'opérateur devrait savoir à tout moment quelle sollicitation instantanée s'exerce sur la broche, quel est le stade du processus d'usinage et dans quelle phase se trouve la machine. Ses ingénieurs ont donc mis au point le système "Smart Machine" dévoilé à l'EMO 2003 de Milan.

Composé de différents modules, que l'utilisateur acquiert individuellement, ce système transforme l'équipement en une véritable « cellule de fabrication communicante ». Le module Intelligent Thermal Compensation (ITC), par exemple, permet à l'opérateur de connaître à tout moment les aspects thermiques du procédé. Ce qui offre un gain de temps de 15 à 25 minutes par rapport aux machines classiques. Le module Advanced Process System (APS) de contrôle des broches motorisées HVC140 de Mikron rend, lui, visibles les forces mises en oeuvre dans le processus de fraisage. L'opérateur peut donc intervenir de façon ciblée dans le processus afin de l'optimiser et d'accroître la durée des outils.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0852

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2003 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Un capteur térahertz flexible et configurable pour inspecter les pièces complexes

Fil d'Intelligence Technologique

Un capteur térahertz flexible et configurable pour inspecter les pièces complexes

Les caméras térahertz vont gagner en flexibilité et en polyvalence. Une équipe de chercheurs de l’Institut de[…]

La sous-traitance industrielle tente le modèle AirBnB

La sous-traitance industrielle tente le modèle AirBnB

« Nos clients nous demandent de pouvoir piloter leurs imprimantes comme une machine-outil », pointe Nicolas Aubert, directeur impression 3D d'HP France

« Nos clients nous demandent de pouvoir piloter leurs imprimantes comme une machine-outil », pointe Nicolas Aubert, directeur impression 3D d'HP France

En amont du salon de Hanovre, les automaticiens mettent en avant leurs solutions pour une industrie résiliente

En amont du salon de Hanovre, les automaticiens mettent en avant leurs solutions pour une industrie résiliente

Plus d'articles