Nous suivre Industrie Techno

La HAS donne son aval au dépistage ciblé du Covid-19 par tests antigéniques

Anaïs Marechal

Sujets relatifs :

, ,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

La HAS donne son aval au dépistage ciblé du Covid-19 par tests antigéniques

© Claude Truong-Ngoc / Wikimedia Commons

La Haute autorité de santé a rendu aujourd’hui un avis favorable à l’utilisation et au remboursement des tests antigéniques pour dépister les populations exposées, comme les étudiants et personnels d'universités ou les soignants d’un hôpital. L’objectif : détecter au plus tôt les clusters voire empêcher leur apparition.

Un grand pas vers le dépistage ciblé du Covid-19 en France. Par un avis publié ce jour, la Haute autorité de Santé (HAS) donne son feu vert à l'usage et au remboursement de tests antigéniques dans un cadre de dépistage bien précis : des populations plus exposées que la moyenne.

Ce sont par exemple celles des universités, des abattoirs et les soignants d’un hôpital. « Utilisés dans ce cadre, les tests antigéniques vont permettre de tester plus de gens et d'obtenir un résultat rapidement, avance Dominique Le Guludec, présidente du collège de la HAS. C’est un réel avantage en temps de pandémie pour casser les chaines de transmission plus rapidement. » A la clé, détecter au plus tôt les clusters voire empêcher leur apparition.

En pratique, ces tests antigéniques demandent un prélèvement nasopharyngé et donnent un résultat en moins de 30 minutes. Ils peuvent être réalisés par des professionnels de santé en dehors des laboratoires de biologie médicale.

Sensibilité minimale de 80% requise

Ce sera à la Direction générale de la santé de valider le remboursement d’un test antigénique précis, qui devra bénéficier du marquage CE et satisfaire au cahier des charges imposé par la HAS : sensibilité minimale de 80 % et spécificité minimale de 99 %. Des performances que chaque fabricant doit démontrer dans le cadre d’une étude clinique solide.

Difficile en revanche d’y voir plus clair sur la stratégie de dépistage qui pourrait être mise en œuvre, dont le choix revient au gouvernement. « La fréquence de répétition du dépistage la plus adaptée est très dépendante de la situation, précise Cédric Carbonneil, chef du service d’évaluation des actes professionnels de la HAS. Il faudra par exemple l’adapter à la circulation de l’épidémie dans chaque région. »

Pas de dépistage massif de toute la population

Ce nouvel avis de la HAS repose sur une analyse de la littérature scientifique – publiée et non encore publiée – disponible sur le sujet. Il doit être rendu public la semaine prochaine. « Nous avons conservé les études répondant à certains critères, précise Cédric Carbonneil. Elles sont prospectives, les données sont analysées en aveugle, les conditions d’utilisation du test sont conformes aux préconisations du fabricant et les prélèvements sont frais et non congelés. » Cette revue permet à la HAS d’affirmer qu’il existe des tests aux performances satisfaisantes... pour un dépistage ciblé.

La HAS continue en effet à écarter le dépistage massif de la population. « Étant donné la très faible prévalence de cas positifs asymptomatiques, le dépistage massif de toute la population ne présente pas d’intérêt : il n’y a que très peu de chance de trouver des cas positifs ! », ajoute Cédric Carbonneil.

Les résultats d’une enquête publiée par l’Inserm aujourd’hui mettent eux en évidence un taux de 20 % d’asymptomatiques parmi les participants positifs, et une prévalence de 4,5 % à l’échelle nationale en mai. « Si de nouvelles données montrent à l’avenir une plus grande sensibilité des tests rapides, nous pourrions réévaluer le cadre proposé. »

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

HP muscle sa microfluidique pour peser dans la pharmacie et le médical

HP muscle sa microfluidique pour peser dans la pharmacie et le médical

A l’occasion de son Innovation Summit, qui s’est tenu virtuellement le 15 octobre, le spécialiste de l’impression HP a mis en[…]

16/10/2020 | MicrofluidiqueImpression 3D
Pour bien commencer la semaine, la HAS élargit l’autorisation des tests antigéniques

Pour bien commencer la semaine, la HAS élargit l’autorisation des tests antigéniques

Le test salivaire rapide EasyCov livre les résultats de son étude clinique et espère convaincre la HAS

Le test salivaire rapide EasyCov livre les résultats de son étude clinique et espère convaincre la HAS

Dépistage répété du covid-19 chez une population sans symptômes : SalivaDirect fait ses preuves

Dépistage répété du covid-19 chez une population sans symptômes : SalivaDirect fait ses preuves

Plus d'articles