Nous suivre Industrie Techno

La GTC dans une usine de… 256 km de long

Industrie et Technologies

Sujets relatifs :

,
Les Autoroutes du Sud de la France ont mis en place le logiciel de supervision PCVUE 32 d’Arc Informatique pour surveiller les infrastructures techniques des 256 km d’autoroutes sous le contrôle de la direction régionale d’Agen

Ce n’est pas une autoroute, c’est une usine ! Quand on file à 130 km/h sur le bitume, on imagine mal toute l’infrastructure technique nécessaire pour garantir la fluidité du trafic et la sécurité des usagers. Sur les portions des Autoroutes du Sud de la France (ASF) sous son contrôle, la direction régionale d’exploitation d’Agen recense ainsi :

- plus de 4500 points lumineux
- 24 groupes électrogènes
- 41 onduleurs
- 46 postes haute tension
-  7 mâts radio à 40 MHz
-  7 stations saumure
- 11 stations de relevage et de lagunage
- 35 mâts radio FM
- 4 stations de pompages haut débit
- 43 aires de repos
- 12 gares de péages sur échangeurs et
- 4 gares de péages pleine voie

Bref, il y a largement de quoi occuper les 40 personnes qui doivent assurer la maintenance de l’ensemble de ses équipements 24h/24 et 7 jours/7. En plus, des éventuels problèmes techniques qui peuvent survenir, la direction régionale doit gérer au mieux les déplacements de ses techniciens : l’ensemble des équipements est réparti sur les 256 km de voies !

Du coup, la direction régionale d’exploitation d’Agen a cherché une solution pour optimiser les déplacements des techniciens. ' Nous recherchions un outil pour la gestion de l’ensemble des infrastructures techniques, la collecte et la visualisation à distance des paramètres de fonctionnement. Car lorsqu’une anomalie était constatée, les techniciens étaient obligés de se rendre sur place pour connaître précisément la nature du problème. Il n’avait pas forcément le matériel nécessaire au dépannage. Ce qui pouvait entraîner des déplacements inutiles ', explique Denis Blosse, chef de service Techniques Spécialisées chez ASF.

L’objectif du système de gestion technique centralisé est de mettre à la disposition des agents de surveillance à poste fixe une information la plus claire possible en cas de défaillance. Ils peuvent ainsi la transmettre correctement au technicien qui doit trier les alertes par priorité. Si nécessaire, ce dernier se rend sur place en connaissance de cause.

La DRE d’Agen a exploité le réseau de fibre optique déjà en place pour remonter les informations provenant des 850 automates répartis dans la nature. ' Nous avons choisi des automates Moeller car ce sont de petits automates facilement interchangeables utilisant un système de communication simple. Car si les sites sont éloignés, l’automate n’a souvent que quelques infos à traiter ', observe Francis Forestier, assistant électrotechnique chez ASF.

Pour gérer et surveiller l’ensemble des infrastructures techniques réparties sur ses quatre districts (Agen, Langon, Montauban, Toulouse), la DRE d’Agen a opté pour le logiciel de supervision PCVUE 32 édité par Arc Informatique et commercialisé dans la région par Atys Concept. ' Nous avons choisi cet éditeur car les autres nous semblaient manquer de pérennité. Les coûts de développement et des licences des logiciels concurrents étaient plus importants. De plus, PCVUE 32 permet de disposer d’objets génériques. L’utilisation de symboles génériques permet un développement rapide lors de la création ou la modification de notre infrastructure. Il propose de nombreux protocoles de communication avec différents automates. Et cela fonctionne ! Ce qui n’est pas forcément le cas avec les autres ', précise Francis Forestier

Dorénavant, 27 PC sous PCVUE 32 sont utilisés pour la gestion technique centralisée (GTC). Ils traitent près de 85 000 variables ! Lorsqu’une donnée change d’état sur un site, elle est mise à jour instantanément sur les superviseurs. S’il s’agit d’une alarme et selon sa priorité, le personnel de surveillance prévient le technicien d’astreinte d’une alerte. Ce dernier peut se rendre au poste de GTC le plus proche pour se rendre compte la nature du problème, si une intervention est nécessaire et éventuellement dépanner à distance. Ainsi, les interventions sont optimisées par ordre de priorité et les déplacements inutiles disparaissent.

Le technicien peut visualiser à l’écran le réseau d’automate du site incriminé. Il a accès aux états des entrées-sorties de chaque automate et à la fenêtre de diagnostic de l’appareil. Le PC de supervision propose également des graphiques présentant les équipements, des synoptiques de fonctionnement incorporant un affichage précis de l’état du site afin de préparer les interventions de dépannage. Un historique des alarmes est enregistré sur les superviseurs. Ce qui facilite la réalisation des comptes rendus d’exploitation. ' En archivant les niveaux d’eau des stations de pompage par exemple, on peut se rendre compte à l’avance d’éventuels problèmes et s’assurer de leur bon fonctionnement ', souligne Francis Forestier.

Bientôt, la GTC va encore s’étendre et prendre le contrôle d’autres équipements. Les aires de repos sont en cours de connexion. ' Nous allons connecter la GTC au local technique qui contrôle le système pneumatique de robinetterie et l’éclairage. Nous pourrons détecter toute intrusion dans ces locaux qui sont régulièrement visités '.

La DRE s’intéresse également au Web. Les techniciens d’astreinte pourraient alors accéder à la GTC et réaliser certains dépannage depuis leur domicile

Youssef Belgnaoui

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Dossier composites : comment ils vont surpasser les métaux

Dossiers

Dossier composites : comment ils vont surpasser les métaux

Les composites ne cessent d'innover pour rester compétitifs face aux autres matériaux. L'innovation porte sur les matériaux eux-mêmes, mais aussi sur[…]

Les colloques à venir - Au 12 juin 2009

Agenda

Les colloques à venir - Au 12 juin 2009

Les Nanotechnologies, vous connaissez ?

Les Nanotechnologies, vous connaissez ?

IT 911 mai 2009

IT 911 mai 2009

Plus d'articles