Nous suivre Industrie Techno

La gestion de tous les actifs de l'entreprise

GUIDE RÉALISÉ PAR JEAN-CLAUDE FESTINGER
La GMAO fédère toutes les informations techniques et financières requises pour garantir la disponibilité des équipements pendant toute leur durée de vie.

«La GMAO appartient au système d'information, de gestion et de pilotage de la fonction maintenance qui a pour mission de garder les installations et les bâtiments dans un état tel qu'ils puissent constamment répondre aux spécifications pour lesquelles ils ont été conçus, et ceci d'une manière efficace et économique », découvre-t-on sur le portail www.afim.asso.fr de l'AFIM (Association française des ingénieurs et responsables de maintenance).

Maîtrise et optimisation des installations

Cet outil d'aide à la décision permet de maîtriser les coûts des installations à maintenir, d'assurer la pérennité du patrimoine et d'optimiser les moyens techniques et humains de la maintenance. De même, il aide à la maîtrise de la préparation des interventions, de leur planification et de leurs coûts, ainsi qu'à l'optimisation de la gestion du stock de pièces de rechange afin de diminuer la valeur de ce stock tout en maintenant une disponibilité satisfaisante des installations. Inventorier les installations techniques et les documenter, fiabiliser les installations par l'analyse du retour d'expérience formalisé et capitalisé, par la décision et l'argumentation de plans d'actions sont aussi les atouts de cet outil.

800 logiciels pour tous les secteurs industriels

Le recensement de l'offre commerciale en matière de GMAO et d'aide à la maintenance fait ressortir quelque 800 logiciels et progiciels de GMAO et d'aides diverses à la maintenance pour tous les secteurs industriels. Il y a d'un côté les logiciels "Best of Breed" dédiés au métier de la maintenance. Et, de l'autre, les ERP qui intègrent une fonction maintenance. En particulier, SAP dispose depuis quinze ans d'un module de gestion de maintenance (PM, Plant Maintenance) sur lequel les avis des utilisateurs restent néanmoins partagés. « Cet ERP a été développé par de purs informaticiens, donc sa structure maintenance est basique et les analyses croisées en Excel s'en trouvent limitées », lit-on sur le forum de l'AFIM, ce à quoi, un internaute répond : « Il intègre la plupart des fonctionnalités nécessaires à la mise en oeuvre d'une GMAO digne de ce nom.

Le module de la version 4.7 (Enterprise) est maintenant un module abouti, qui est complètement intégré avec le reste de la solution SAP. » À l'évidence, les entreprises demandent de plus en plus d'intégration informatique. Plutôt que de parler de GMAO, certains éditeurs préfèrent l'expression "Enterprise Asset Management" (EAM) ou "gestion des actifs", les actifs pouvant être physiques ou informatiques. Selon Pascal Gabriel-Robez, directeur général de la filiale française de MRO Software (racheté cet été par IBM), « se trouvent intégrées dans les actifs toutes les ressources servant à produire, y compris les bâtiments abritant ces ressources, les véhicules chargés de transporter ce qui a été fabriqué et, bien sûr, l'informatique sous-jacente ». La maintenance en est la partie "Execution". Investissements, acquisitions, gestion de programmes et de projets, installation, maintenance des installations... On découvre aussi dans l'EAM une fonction de Maintenance Cost & Budgeting pour traiter les budgets de maintenance et assurer des simulations budgétaires à partir d'historiques et/ou de programmes futurs de maintenance préventive : quand ces simulations sont achevées, des approbations peuvent être données par les responsables de la maintenance, afin de construire un budget.

Des offres spécifiques pour la maintenance métiers

Dès lors, on a déplacé le débat sur la GMAO qui se faisait jusqu'alors avec des responsables techniques, pour attaquer les directions financières, afin qu'elles puissent gérer leurs actifs au moindre coût et décider du bon moment de les renouveler.

Au début, il y avait la GMAO du monde industriel. Progressivement, d'autres secteurs y sont venus : d'abord l'immobilier. « Puis, celui de la santé ou du transport qui, pendant très longtemps, se tournaient vers des éditeurs spécialisés », explique Éric Bonnet, PDG de Carl International. De multiples offres verticales arrivent dans les progiciels de GMAO : les "utilities", l'électricité, le nucléaire, le pétrole, la pharmacie, les transports et l'aviation...

L'ESSENTIEL

- La GMAO (gestion de maintenance assistée par ordinateur) s'est éloignée de la simple gestion de l'entretien. - Avec l'EAM (Enterprise Asset Management - gestion des actifs physiques), elle devient l'outil fédérateur des ressources matérielles de l'entreprise pendant leur durée de vie. - De grands acteurs internationaux s'installent : Infor Datastream, MRO Software, Indus, SAP...

Au sommaire de ce numéro

- Notre sélection de produits P. 87 - Le tableau des fournisseurs P. 92

MARCHÉ

2,8

milliards de dollars en 2010

C'est le marché mondial de la GMAO/EAM et de la gestion des actifs informatiques (ITEAM)

- Un marché qui croît au rythme moyen de 5 % l'an, selon ARC Advisory Group. En tête de ce marché, MRO Software qui, en dépassant les 200 millions de dollars de revenus cette année, contre 199,2 en 2005, détient 14,4 % du marché. Derrière : SAP (11,2 %), IFS (10,8 %), Infor Datastream (7,2 %)...

*ITEAM : gestion des actifs informatiques *EAM : Enterprise Asset Management (en français, gestion des actifs physiques) *GMAO : gestion de maintenance assistée par ordinateur

LES CRITÈRES DE CHOIXLES DIX QUESTIONS À SE POSER AVANT D'INVESTIR EN GMAO

- Quel besoin : boîte à outils pour l'entretien des équipements, GMAO généraliste, ou ERP ? - Quel budget : impossible de gérer des projets complexes avec les progiciels gratuits. - Quelle simplicité : est-elle dédiée au personnel de maintenance ? Ou à un service après-vente ? - Quelle évolutivité : un choix pour dix ans (au moins) ?- Quelle facilité d'intégration avec les ERP ? - Quelle aisance d'installation et de prise en main ? - Quelles spécificités métiers ? - Quelle mobilité des techniciens de maintenance ? - Quel poste de travail pour le Web ? - Quelle complexité des projets : faut-il se faire accompagner par un conseil extérieur impartial ?

La GMAO, indispensable pour les opérations de maintenance "

« Impossible d'envisager d'administrer, de suivre, d'organiser, de planifier les tâches de maintenance sans GMAO. Attention toutefois à ne pas y rechercher des fonctions qu'elle ne peut apporter ! Ainsi en est-il de l'aide à la décision qui appartient au domaine de la stratégie de l'entreprise vis-à-vis du cycle de vie des actifs. Il revient à cet égard aux solutions d'Asset Management d'apporter les informations stratégiques requises par les décisionnaires », explique Celso de Azevedo, directeur général d'Assetsman.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0881

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2006 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

DU 26/03 AU 24/04

DU 26/03 AU 24/04

MARS Salons Tissue World Salon international consacré à l'industrie du papier et ses dérivés, avec congrès. - Du 26 au 29 mars à Nice (France)[…]

01/03/2007 | Agenda
HP3 de Motoman

HP3 de Motoman

Série IX de IAI

Série IX de IAI

Smart SiX de Comau

Smart SiX de Comau

Plus d'articles