Nous suivre Industrie Techno

La future station hydrogène d'Air liquide

La future station hydrogène d'Air liquide

L'

Parmi les français, Air liquide et Symbio FCell relèvent le défi du véhicule roulant à l'yhdrogène depuis plusieurs années. A l’occasion du salon Pollutec, Air liquide présentait la maquette de son futur « Hydrogen dispenser » sur le stand de l’Aphypac (l'Association française de l’hydrogène et de la pile à combustible), à côté du Renault HyKangoo, équipé d’une pile à combustible de Symbio FCell.

Plusieurs constructeurs vont lancer des nouvelles voitures à hydrogène entre 2015 et 2018. Ils s’appellent Hyundaï, Demler, Honda, Toyota, Nissan ou encore BMW. Parmi les Français, aucune sortie de prévue. Les technologies sont pourtant prêtes. Sur le stand de l’Aphypac (l'Association française de l’hydrogène et de la pile à combustible), au cours du salon Pollutec, qui s'est récemment tenu à Paris-Villepinte, on pouvait d’ailleurs voir le démonstrateur HyKangoo équipé d’une pile à combustible fabriquée par Symbio FCell. L’utilitaire est composé d’un réservoir de 1,75 kg, soit une autonomie d’environ 175 km, sachant qu’il faut environ 1 kg d’hydrogène pour faire 100 km. A l’avant de la voiture, un filtre à air permet d’apporter l’air à partir duquel est tiré l’oxygène, utilisé ensuite avec l’hydrogène dans la pile à combustible. Celle-ci génére l’électricité qui fait rouler le véhicule. « A l’avenir, les voitures devraient toutes être équipées de réservoirs d’environ 5 kg et pouvoir faire 500 km, explique Louis Sentis, responsable développement Stockage énergie d’Air liquide. Avec des rendements de production d’électricité avoisinant les 50 %, les piles à combustible font mieux que les meilleurs moteurs thermiques à 40%. »

Si ces voitures doivent rouler un jour en France, encore faut-il qu’il y ait des stations pour remplir leurs réservoirs, une problématique sur laquelle travaille activement Air liquide qui présente au salon son « dispenser hydrogène », tandis que des standards commencent à se mettre en place. « Nous nous dirigeons vers des voitures qui rouleront toutes avec des réservoirs d’hydrogène de 5 kg sous une pression de 700 bars, tandis que les chariots ou les bus rouleront à 350 bars. A 700 bars, il nous faut aujourd’hui 3 minutes pour remplir un réservoir de 5 kg. Quant au prix, nous visons un coût de 10 euros par kg d’ici 2020, soit 10 euros pour 100 km ». Aujourd’hui la limite est plutôt du côté du coût des piles à combustibles, aux alentours de 30 000 euros. Les constructeurs espèrent tout de même atteindre un coût global d’utilisation équivalent avec le moteur thermique d’ici 2025, du moins en comptant les baisses de coûts de production en série.

En France, aucun véhicule ne roule encore à l’hydrogène. Pour commencer, Air liquide devrait équiper une station de distribution d’hydrogène pour alimenter les charriots élévateurs d'une partie de la plateforme logistique Ikea de Saint-Quentin-Fallavier, près de Lyon. La Poste prévoit quant à elle de s’équiper en voitures roulant à l’hydrogène via son programme MobyPost en Franche-Comté. Si l’Allemagne est plus en avance sur la question avec le programme « wind to gas » visant à transformer en hydrogène le surplus d’électricité généré par l’éolien, le nombre de voitures s’alimentant sur la station hydrogène de Dusseldorf ouverte en septembre 2013 est encore d’une douzaine seulement.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Avion supersonique, plateforme dédiée à l'IA, drone hybride... les meilleures innovations de la semaine

Avion supersonique, plateforme dédiée à l'IA, drone hybride... les meilleures innovations de la semaine

Quelles sont les innovations qui vous ont le plus marqués au cours des sept derniers jours ? Cette semaine, vous avez apprécié[…]

Thales réalisera FLEX, le satellite qui observe la photosynthèse

Thales réalisera FLEX, le satellite qui observe la photosynthèse

En Chine, une ligne ultra-haute tension en courant continu traverse le pays

En Chine, une ligne ultra-haute tension en courant continu traverse le pays

[Meilleures technos de l'année] L'hydrogène a le vent en poupe

[Meilleures technos de l'année] L'hydrogène a le vent en poupe

Plus d'articles