Nous suivre Industrie Techno

La French Tech veut répéter son succès de Las Vegas au Web Summit de Dublin

La French Tech veut répéter son succès de Las Vegas au Web Summit de Dublin

© Flickr - William Murphy

Surnommé le Davos des Geek, le Web Summit a ouvert ses portes ce matin à Dublin pour trois jours de conférences, de démonstrations et de pitchs de start-up. L'événement doit réunir 30 000 visiteurs et plus de 1 000 conférenciers. Au total, 190 start-up françaises seront sur place, contre 110 l'année dernière.

190. C’est le nombre de start-up françaises qui seront présentes au Web Summit de Dublin, dont l’édition 2015 a ouvert ses portes ce matin, contre 110 l’année dernière. Fondé en 2010, l’événement s’est imposé en quelques années comme la grand-messe européenne des technologies numériques au point d’être surnommé "le Davos des Geeks" par la presse internationale.

Le salon, qui se déroulera jusqu’au jeudi 5 novembre, sera articulé autour de "21 sommets". Au menu : Machine, Data, Content, Start-up ou encore Design, Sport, et City. Un programme dense qui devrait attirer quelques 30 000 visiteurs et plus de 1 000 conférenciers, dont le directeur technique de Facebook, le PDG d’Hyperloop, le fondateur de la start-up Daqri, le créateur d’Oculus VR ou encore la présidente de l’association Silicon Valley Robotics et de nombreux industriels comme Schneider Electric, GE, Ford ou Coca-Cola.

Un engouement sur lequel la French Tech compte bien surfer pour mettre en avant ses pépites nationales. « Nous voulons reproduire ce que nous avons fait au CES de Las Vegas à Dublin. Nous avons a cœur de répéter la réussite de Las Vegas au bénéfice des start-up », assure Nicolas Le Roux, conseiller écosystèmes numériques et start-up d’Axelle Lemaire, la secrétaire d’Etat en charge du Numérique. Sur place, la France représentera ainsi la quatrième délégation la plus importante, derrière le Royaume-Uni, les Etats-Unis et l’Allemagne.

Sur les 190 jeunes pousses présentes, 18 ont été sélectionnées par Business France. Chacune exposera son innovation sur le French Tech Pavillon situé dans le hall central du salon. Parmi elles DreamQuark, spécialiste du deep learning, l’entreprise neuro-technologique Dreem, la société lilloise Giroptic, à l’origine d’une caméra 360°, ou encore la jeune pousse Smart Me Up, qui a mis au point une technologie d’analyse du visage en temps réel.

Sur place, la rédaction d’Industrie & Technologies vous propose de suivre les différents temps forts du salon à travers une série d'articles publiés au fil de l'événement.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Avis d’expert] Infiltration des centrales énergétiques : autopsie d’une cyberguerre furtive

Avis d'expert

[Avis d’expert] Infiltration des centrales énergétiques : autopsie d’une cyberguerre furtive

Comment des hackers parviennent-ils à s’infiltrer dans les systèmes d’opération des centrales[…]

Transformateur pour smart grids, reconnaissance gestuelle, polymère de résistance au feu... les innovations qui (re)donnent le sourire

Transformateur pour smart grids, reconnaissance gestuelle, polymère de résistance au feu... les innovations qui (re)donnent le sourire

La commande gestuelle s’intègre dans les technologies de réalité virtuelle et augmentée Qualcomm

La commande gestuelle s’intègre dans les technologies de réalité virtuelle et augmentée Qualcomm

 Un transformateur plus compact pour les smart grids

 Un transformateur plus compact pour les smart grids

Plus d'articles