Nous suivre Industrie Techno

La semaine de Jean-François Prevéraud

La FAO retrouve des couleurs

Industrie et  Technologies
Une fois n'est pas coutume, nous allons parler chiffres cette semaine, à l'occasion de la sortie d'une étude de CIMdata sur le marché de la FAO.


Tout d'abord positionnons le paysage. Le cabinet d'études américain CIMdata estime que le marché global du PLM, c'est à dire l'ensemble des dépenses des utilisateurs faites autour de cette approche (matériel, logiciels et services) a représenté environ 20,1 milliards de dollars en 2006, en croissance de 10,4 % par rapport à l'année précédente. Il estime que la croissance moyenne annuelle sur les 5 années à venir sera de l'ordre de 8,5 %, ce qui amènerait le marché à 30 milliards de dollars en 2011.



Dans ce contexte, CIMdata indique que le marché mondial de la FAO, services compris, a atteint 1,31 milliards de dollars en 2006, en croissance de 6,9 %. Il estime que la croissance pour l'année en cours sera stable, de l'ordre de 6,4 %, ce qui conduirait à un marché de 1,4 milliards de dollars pour 2007. Cela marquerait la quatrième année consécutive de croissance après la période 2000/2003 qui avait connu une récession. Des tendances qui ne font que refléter celles de l'économie mondiale. « Lorsque l'économie mondiale progresse, les industriels investissent fortement dans des moyens de production plus performants, notamment au niveau des machines-outils. Les industriels voulant améliorer leur compétitivité, il est donc tout à fait logique que les ventes de logiciels de FAO suivent ces nouveaux investissements, afin d'en tirer le meilleur parti », estime Alan Christman, Chairman de CIMdata et auteur de l'étude.




Bien que le marché de la FAO soit relativement mature, il n'en reste pas moins actif et dynamique. Certains éditeurs ont connu des croissances de leurs ventes de 40 % par an, et la concentration reste un élément marquant. Du côté de la technologie des logiciels, les besoins de dialogue entre le FAO et l'ensemble des autres logiciels (ERP, MES...) qui pilotent la production vont grandissant, imposant des passerelles de plus en plus nombreuses. Enfin, de nouvelles stratégies d'usinage et de nouvelles architectures de machines, toujours plus productives, continuent à voir le jour et suscitent donc de nouveaux développements chez les éditeurs.

Si l'on regarde les classements des éditeurs, constate que Dassault Systèmes est le leader, à la fois en termes de revenus et de dépenses faites par les utilisateurs autour de ses produits. A l'inverse, Planit Holdings est la société qui aurait vendu le plus de sièges dans l'industrie et connu la croissance la plus rapide en 2006.

« Bien qu'il y ai eu récemment de nombreuses fusions et acquisitions, le marché de la FAO n'en reste pas moins très fragmenté et concurrentiel. Force est de constater qu'il n'y a pas un vendeur ou un ensemble de vendeurs qui domine ce marché au niveau mondial », constate Alan Christman. De fait, une cinquantaine d'éditeurs "comptent" sur le marché mondial, certains n'étant présents que sur une zone géographique ou sur un type d'application précis.

Ainsi, si l'on examine les revenus des éditeurs, le classement s'établie de la manière suivante : Dassault Systèmes, UGS PLM Solutions, PTC, Delcam, Planit Holdings, NDES (précédemment Hitachi Zosen Systems), Tebis Software, Missler Software, CNC Software et Vero International. Dassault Systèmes et UGS PLM Solutions sont clairement les leaders avec des revenus similaires et une part de marché combinée de 27,3%. Les huit autres éditeurs du "Top10" représentent 39,3 % du marché, ne laissant que 33,4 % aux autres acteurs. Saluons toutefois la performance du français Missler Software qui se classe en huitième position avec 3,7 % du marché mondial.




Si l'on s'intéresse au nombre de licences industrielles installées en 2006 le classement est fondamentalement différent puisque l'on retrouve Planit Holdings en tête suivi par CNC Software, UGS PLM Solutions, PTC, et Delcam. Ainsi CNC Software, qui est le neuvième éditeur mondial en terme de revenus, grimpe ici à la deuxième place. A l'inverse Dassault Systèmes, qui est le leader en terme de revenus, ne fait même pas partie des cinq plus gros vendeurs de licences. Des différences qui sont dues aux niveaux de fonctionnalité des logiciels et qui se retrouvent dans les prix de vente des licences.

Si l'on s'intéresse à la croissance des éditeurs en 2006 en terme de revenus, le grand gagnant est Planit Holdings, suivi par Delcam, SolidCAM, Vero International et TekSoft. Notons que les quatre premiers ont tous connu une croissance supérieure à 30%, il est vrai en grande partie grâce à des acquisitions. Sur les cinq dernières années, SolidCAM est le seul éditeur qui a toujours connu une croissance annuelle de l'ordre de 30 %. Pour 2007, CIMdata estime que les éditeurs les plus véloces seront SolidCAM, TekSoft, Gibbs, Open Mind, et Delcam.

CIMdata a pour la première fois cette année aussi effectué des classements suivant les noms de marque. En effet, alors que certains éditeurs ne commercialisent leur logiciel que sous une marque, d'autres, souvent à la suite d'acquisitions, le font sous plusieurs marques. Ainsi les cinq marques de logiciels les plus diffusées en terme de licences industrielles ont été en 2006 : CNC Software Mastercam, PTC Pro/Engineer, Dassault Systèmes Catia, UGS PLM Solutions NX, et NDES Space-E. Le grand perdant étant Planit Holdings, qui bien que leader en nombre de sièges global se retrouve loin dans le classement, car il commercialise son logiciel sous quatre noms différents.




Enfin, CIMdata a aussi fait de nombreux classements en fonction des types d'applications. On s'aperçoit que les moules, matrices et autres outillages est le plus gros segment consommateurs avec 33 % du marché. Viennent ensuite l'automobile avec 20 % et l'aéronautique avec 13 %.




Et sur chacun de ces segments les éditeurs leaders ne sont pas forcément toujours les mêmes et ils sont souvent talonnés par des éditeurs plus spécialisés. Ainsi sur le marché des moules, matrices et autres outillages, Delcam est le leader avec une part de marché de 15 %, suivi par Dassault Systèmes, UGS, Sescoi, PTC crédités chacun de 12 % et qui sont eux-mêmes talonnés par Tebis et NDES à 11 %.

Ne boudons pas notre plaisir et saluons la performance de l'éditeur de Macon.

A la semaine prochaine.

Vous pourrez retrouver l'ensemble de ces informations et bien d'autres sur le marché de la FAO dans l'étude de 200 pages publiée par CIMdata sous le nom : NC Software & Services Market Assessment Report.

Pour en savoir plus : http://www.cimdata.com

Jean-François Prevéraud, journaliste à Industrie & Technologies et l'Usine Nouvelle, suit depuis plus de 25 ans l'informatique industrielle et plus particulièrement les applications destinées au monde de la conception (CFAO, GDT, Calcul/Simulation, PLM...). Il a été à l'origine de la lettre bimensuelle Systèmes d'Informations Technologiques, qui a été intégrée à cette lettre Web hebdomadaire, dont il est maintenant le rédacteur en chef.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Le design génératif offre une cure de jouvence au minibus Volkswagen

Le design génératif offre une cure de jouvence au minibus Volkswagen

Le constructeur automobile Volkswagen et l'éditeur de logiciel de CAO Autodesk ont travaillé ensemble pour moderniser le design du[…]

Vers le prototypage fonctionnel

Vers le prototypage fonctionnel

Qui est Cobot ++, le puissant robot collaboratif que développe l’IRT Jules Verne pour Airbus ?

Qui est Cobot ++, le puissant robot collaboratif que développe l’IRT Jules Verne pour Airbus ?

Cinq innovations de production développées à l'IRT Jules Verne

Cinq innovations de production développées à l'IRT Jules Verne

Plus d'articles