Nous suivre Industrie Techno

La diode laser vert devient réalité

Ridha Loukil

Sujets relatifs :

,
La diode laser vert devient réalité

La diode laser passe au vert grâce à Nichia

La première diode laser émettant directement dans le vert est introduite par le Japonais Nichia. Première application : les picoprojecteurs.

Le vieux rêve des électroniciens de disposer d’une diode laser vert devient une réalité. Le Japonais Nichia, inventeur de la diode laser bleu, qui avait ouvert la voie à la commercialisation du DVD, va proposer les premiers échantillons dès le mois d’août. La production de masse est prévue dans un an.

Aujourd'hui, le laser vert est obtenu par conversion optique d’une diode laser infrarouge à l’aide d’un cristal de génération de seconde harmonique. Un autre mode consiste en la conversion d’une diode laser bleu à l’aide d’un phosphore ad hoc.

L’émission directe de laser vert supprime les dispositifs de conversion optique. Elle améliore donc le rendement tout en réduisant l’encombrement et les coûts. Une bonne nouvelle pour les picoprojecteurs qui vont transformer appareils photo numériques, téléphones mobiles et autres dispositifs portables en vidéoprojecteurs.

Réalisée en nitrure de gallium, la diode laser vert de Nichia émet à 510 nm, une longueur d’onde légèrement plus courte par rapport au vert franc. Elle offre une puissance de sortie de 50 mW à un courant de 200 mA, une tension de 5 V et une température de boîtier de 25°C. Sa durée de vie (le temps jusqu'à ce que son courant augmente à 1,3 fois la valeur initiale) est estimée à 10 000 heures en fonctionnement continu à une température du boîtier de 60°C.

D’autres sociétés dont le Japonais Rohm et l’américain Corning sont impliqués dans le développement de diode laser vert. L’arrivée de Nichia sur le marché va accélérer ce développement.

Ridha loukil

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Portrait] Fabrice Semond, le chercheur qui façonne les surfaces de silicium atome par atome

[Portrait] Fabrice Semond, le chercheur qui façonne les surfaces de silicium atome par atome

Ce chercheur CNRS travaille depuis plus de vingt ans sur l’épitaxie par jets moléculaires de nitrure de gallium sur silicium.[…]

Des transistors en phosphore noir pour déguiser les puces électroniques face aux hackers

Fil d'Intelligence Technologique

Des transistors en phosphore noir pour déguiser les puces électroniques face aux hackers

« Nous souhaitons diviser par cinquante les coûts de la technologie RFID », avance Etienne Perret (Grenoble INP)

« Nous souhaitons diviser par cinquante les coûts de la technologie RFID », avance Etienne Perret (Grenoble INP)

Éco-conception : Comment le numérique peut-il devenir durable ?

Dossiers

Éco-conception : Comment le numérique peut-il devenir durable ?

Plus d'articles