Nous suivre Industrie Techno

La découpe laser robotisée gagne en vitesse

M. S.

En le séparant de la source laser, Jenoptik et Stäubli redonnent au robot toutes ses forces.

Le spécialiste de systèmes laser Jenoptik a mis au point, en collaboration avec le constructeur de robots Stäubli, un équipement de découpe robotisé original. « Les solutions qui existent sur le marché mettent en oeuvre un robot qui porte le laser sur son dos, expliquent les spécialistes de Jenoptik. Cette configuration dans laquelle la source laser est en mouvement continu réduit la fiabilité de ces équipements. En même temps, la dynamique spécifique du mouvement du robot ne permet pas une utilisation extensive des capacités de ce dernier. Enfin, le poids du système laser et des éléments d'alimentation de la source pénalise les performances. »

Le bras du robot intègre le chemin du rayon laser

Pour éliminer ces inconvénients, les deux partenaires ont imaginé une solution simple : la source se trouve à l'extérieur du robot et le chemin de guidage du rayon laser a été intégré dans le bras d'un robot Stäubli TX90XL. En conséquence, la cinématique et l'électronique du laser ont été revues pour cette application, des miroirs réglables à refroidissement direct à l'eau ont été développés et ont été placés dans les joints du robot. Le système dispose aussi d'un dispositif d'aspiration de la poussière. Modulaire, le C BIM s'adapte aux besoins et peut usiner des pièces de 1 400 x 700 x 500 mm ou de 2 100 mm de diamètre. La précision du système est telle qu'il peut usiner des pièces en composite sans aucune postfinition.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0897

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2008 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Fabrication additive : le CNRS et l’institut Jean Lamour ouvrent la voie à l’impression d’aimants permanents complexes

Fabrication additive : le CNRS et l’institut Jean Lamour ouvrent la voie à l’impression d’aimants permanents complexes

Le CNRS et l’institut Jean Lamour de Nancy ont dévoilé le 21 octobre leurs travaux dans le domaine de l’impression 3D[…]

Semi-conducteurs : « Dans les prochaines années, nous allons multiplier par 10 la part de notre chiffre d’affaires réalisée en Europe », pointe Alain Jarre PDG de RECIF Technologies

Semi-conducteurs : « Dans les prochaines années, nous allons multiplier par 10 la part de notre chiffre d’affaires réalisée en Europe », pointe Alain Jarre PDG de RECIF Technologies

Quantum Surgical : le prêt de 15 millions d’euros de la BEI qui va accélérer le lancement de son robot médical

Quantum Surgical : le prêt de 15 millions d’euros de la BEI qui va accélérer le lancement de son robot médical

Au salon 3D Print, le concept de l’usine distribuée progresse dans la fabrication additive

Au salon 3D Print, le concept de l’usine distribuée progresse dans la fabrication additive

Plus d'articles