Nous suivre Industrie Techno

La cuisson par induction revisitée par les chercheurs

Ridha Loukil
La cuisson par induction revisitée par les chercheurs

Module à induction d'EGO pour les applications de cuisson

Un programme de recherche allemand vise à réduire le coût et à améliorer de 25 % le rendement énergétique de ce mode de cuisson.

La cuisson par induction n’est plus à la mode. Non seulement elle impose l’utilisation d’ustensiles spécifiques très chers, elle est aussi, contrairement aux idées reçues ou véhiculées par la publicité, le mode de cuisson le moins efficace en terme énergétique. Car même si elle ne chauffe pas la plaque, les déperditions électroniques et magnétiques sont importantes.

C’est pour pallier cet inconvénient que le projet de recherche « InduKOCH » vient d’être lancé en Allemagne sous l’égide du ministère fédéral de l’éduction et de la recherche (BMBF). Il associe le fabricant d’électroménager EGO, l'Université de Brême (Institut AILE pour les entraînements électriques et l'électronique de puissance) et le fournisseur de semi-conducteurs Infineon Technologies. Ils se donnent pour mission d’explorer les moyens de réduire le prix des composants électroniques et d’améliorer de 25 % le rendement énergétique. Le projet dure jusqu'à la mi-2013

Sous le leadership d'Infineon Technologies, les partenaires visent à développer des systèmes plus efficaces et moins couteux avec des composants électroniques de puissance optimisés qui réduisent considérablement les pertes d'électricité des cuisinières à induction. Parmi les pistes envisagées figurent l’utilisation de transistors de puissance IGBT (Insulated Gate Bipolar Transistor) de dernière génération, la réfection des rouages mécaniques et électroniques internes de la cuisinière, et la mise en place d’une conception qui réduit à la fois le coût de fabrication et la consommation d'énergie. L'AILE effectuera des recherches sur la modélisation et la simulation des opérations de commutation électronique à haute fréquence pour réduire les pertes d'énergie parasite.

Le projet InduKOCH bénéficie du soutien financier du gouvernement fédéral allemand à hauteur de 1,2 millions d'euros sur trois ans.

Ridha Loukil

Pour en savoir plus : http://www.egoproducts.com & http://www.ialb.uni-bremen.de 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Cahier Technique] Les supercondensateurs à la conquête de l'internet des objets

Avis d'expert

[Cahier Technique] Les supercondensateurs à la conquête de l'internet des objets

Les techniques de micro-stockage énergétique sont un élément majeur dans le développement de l’internet[…]

« Co-localiser l'électrolyse et la production d’énergie solaire est le seul modèle d'hydrogène vert possible en Europe », proclame Thierry Lepercq de HyDeal

« Co-localiser l'électrolyse et la production d’énergie solaire est le seul modèle d'hydrogène vert possible en Europe », proclame Thierry Lepercq de HyDeal

L’Ifpen livre sa vision de la bascule du pétrole et du gaz vers les nouvelles énergies

L’Ifpen livre sa vision de la bascule du pétrole et du gaz vers les nouvelles énergies

Zoom sur la techno de batteries lithium-soufre de NexTech, qui vise des prototypes pour l’auto d’ici à la fin 2021

Zoom sur la techno de batteries lithium-soufre de NexTech, qui vise des prototypes pour l’auto d’ici à la fin 2021

Plus d'articles