Nous suivre Industrie Techno

La conduite des camions analysée en temps réel

Wilfried Maisy

Sujets relatifs :

, ,
La conduite des camions analysée en temps réel

La "boîte noire" s'ouvre doucement - En 2002, les constructeurs de véhicules industriels ont signé le protocole FMS (Fleet Management System) permettant de récupérer les données techniques de la boîte noire. L'objectif était d'ouvrir le marché de la réparation et des services à la concurrence. Cinq ans plus tard, il semble que les grands constructeurs gardent encore la main sur le coeur électronique de leurs camions. Seuls les poids lourds âgés de moins de six ans sont équipés d'un bus CAN. Et seuls les plus récents peuvent être dotés d'une prise FMS... en option.

© D.R.

L'Union des coopératives agricoles laitières du Maine équipe ses camions d'une solution informatique embarquée capable d'interpréter les profils de conduite.

Il est désormais possible de relever les données des principaux organes d'un poids lourd et d'analyser les performances de son conducteur. L'enjeu est à la fois sécuritaire et économique. Pour Gérôme Bassot, directeur de l'Union des coopératives agricoles laitières du Maine (Ucalm), filiale de l'industriel Sodiaal, il y avait urgence. « Depuis deux ans, nous constations une augmentation de la consommation de gazole, explique-t-il. Pour arriver à une conduite plus sûre et économique, nous avons acquis, en juin 2007, la solution électronique et logicielle de la société TSR International. Le boîtier embarqué Devsys compile un ensemble d'informations qui nous permettent de cibler les défauts des chauffeurs individuellement. »

Le Devsys s'interface au bus CAN (Controller Area Network) - la "boîte noire" du camion - via une prise FMS (protocole international de transmission des données propres aux véhicules industriels de toutes marques). Il peut enregistrer une quarantaine de paramètres du moteur, de la boîte de vitesses etc. L'ordinateur de bord est associé au logiciel VDMS. « Il s'agit du premier outil de traitement des données techniques des poids lourds en temps réel », affirme Robert Chidiac, le directeur général de TSR International. L'analyse de la consommation, des surrégimes, des freinages intempestifs, des vitesses excessives et des accélérations anormales, est effectuée dans le véhicule. Toutes ces informations sont intégrées à la seconde près, et non sur un intervalle de temps. Cela est essentiel pour comprendre le comportement d'un conducteur.

Des formations sur mesure

L'Ucalm a pu, par exemple, mettre en évidence des vitesses giratoires excessives. Le transport de liquide en citerne crée un phénomène de ballant. Dans un virage, un conducteur risque parfois de se renverser sans en avoir conscience. La coopérative a également constaté une mauvaise utilisation de la pédale d'accélération. « Nous fixons des seuils à ne pas dépasser et des alertes. Nous éditons les résultats sous forme graphique, compréhensible par tous. Plus on apporte des éléments objectifs aux conducteurs, mieux on peut les convaincre », témoigne Gérôme Bassot.

TSR propose deux étapes dans l'analyse comportementale. Dans un premier temps, un formateur accompagne un chauffeur sur la route. Il utilise un petit ordinateur embarqué, étudie la conduite en temps réel et tire les premières conclusions. Par la suite, le véhicule est équipé d'un Devsys. Les données sont envoyées sur un PC par communication radio GPRS ou par Wi-Fi (sur le site industriel). Puis TSR propose des programmes de formation pour le personnel roulant, les gestionnaires de flottes et leurs propres formateurs.

La phase de formation est une étape cruciale du dispositif. Il s'agit d'apporter aux conducteurs de bonnes habitudes, de comparer leurs performances avant et après le stage, mais également de les accompagner dans le temps. « Il faut veiller au grain et intervenir dès qu'il y a un relâchement, insiste Gérôme Bassot. D'où l'utilité d'un outil de contrôle permanent, plus efficace qu'un diagnostic ponctuel. »

Pour l'heure, l'Ucalm teste le système auprès de sept conducteurs. « Nous constatons déjà un mieux dans la consommation de gazole. Nous devrions déployer la solution sur plusieurs sites, avec soixante conducteurs, d'ici à la fin de l'année. »

EN BREFL'OBJECTIF

Réduire la consommation de carburant et améliorer la sécurité routière.

EN BREFLA SOLUTION

Analyser les données techniques des poids lourds en temps réel et pointer les défauts de conduite.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0895

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2007 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Mini-moteurs ioniques, piles à hydrogène, Global Industrie… les meilleures innovations de la semaine

Mini-moteurs ioniques, piles à hydrogène, Global Industrie… les meilleures innovations de la semaine

Quelles sont les innovations qui vous ont le plus marqués au cours des sept derniers jours ? Cette semaine, vous avez apprécié[…]

Michelin et Faurecia s’associent autour de la mobilité hydrogène

Michelin et Faurecia s’associent autour de la mobilité hydrogène

Crew Dragon, satellites OneWeb, robot fourmi… les meilleures innovations de la semaine

Crew Dragon, satellites OneWeb, robot fourmi… les meilleures innovations de la semaine

Transfo AC-DC, l’IRT de Toulouse à Montréal, ballon dirigeable… les meilleures innovations de la semaine

Transfo AC-DC, l’IRT de Toulouse à Montréal, ballon dirigeable… les meilleures innovations de la semaine

Plus d'articles