Nous suivre Industrie Techno

abonné

Analyse

La cité à l'épreuve de la cybersécurité

La cité à l'épreuve de la cybersécurité

Les projets de smart cities s’accompagnent d’un cyber-risque inédit, que les élus locaux ne prennent pas encore assez au sérieux.

Le 3 septembre dernier, la mairie d’Huez (Isère) découvre que tous ses ordinateurs sont déconnectés du réseau informatique. En juillet, celle de Sequedin, près de Lille, voit les siens afficher un écran noir avec un message réclamant 50 000 euros en bitcoins. En juin, Sarrebourg (Moselle) connaissait le même sort, les pirates exigeant 53 400 euros en bitcoins, en échange d’une clé de déchiffrement des données. Comme les métropoles – Baltimore [lire ci-contre], Johannesburg… –, « les communes françaises sont les cibles d’attaques qui aboutissent », pointait Valéria Faure-Muntian, députée de la Loire et membre du groupe d’étude Cybersécurité et souveraineté numérique, le 17 octobre, lors d’un colloque à l’Assemblée nationale.

Aujourd’hui, ces attaques sont commises sur les ordinateurs des mairies. Demain, elles pourraient viser un lampadaire connecté ou une station d’épuration reliée au réseau municipal. « Chaque ville y va de ses capteurs et autres objets connectés, mais elles utilisent toutes des technologies peu ou pas du tout éprouvées, constate avec dépit Gilles Désoblin, de l’IRT SystemX. La majorité des caméras installées dans les villes françaises n’embarquent aucune fonction de sécurité. Les images qu’elles retransmettent ne sont donc pas forcément fiables. » L’authentification et le chiffrement, essentiels à la sécurité, manquent généralement à l’appel. Et pour cause : embarquer des algorithmes de cryptographie « coûte cher et demande beaucoup de puissance de calcul », poursuit Gilles Désoblin. Ces contraintes semblent rédhibitoires pour les objets connectés. D’autant que[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°1026-1027

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2019 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« Que Bpifrance choisisse AWS quand le président de la République réclame la souveraineté numérique, ce n'est pas acceptable ! », assène Frans Imbert Vier (Ubcom)

« Que Bpifrance choisisse AWS quand le président de la République réclame la souveraineté numérique, ce n'est pas acceptable ! », assène Frans Imbert Vier (Ubcom)

La Banque publique d’investissement (Bpifrance) a opté pour la solution cloud d’Amazon pour stocker les données relatives[…]

Cybersécurité : les exfiltrations de données de santé ont doublé avec le Covid-19

Cybersécurité : les exfiltrations de données de santé ont doublé avec le Covid-19

StopCovid : La France prépare une appli plus performante en cas de deuxième vague

StopCovid : La France prépare une appli plus performante en cas de deuxième vague

Pour  bien commencer la semaine, Vega toujours dans les starting-blocks pour son « co-voiturage » spatial

Pour bien commencer la semaine, Vega toujours dans les starting-blocks pour son « co-voiturage » spatial

Plus d'articles