Nous suivre Industrie Techno

La Chine, super-puissance du calcul intensif

Ridha Loukil
La Chine, super-puissance du calcul intensif

Avec le Tianhe-1A, la Chine détient le supercalculateur le plus puissant du monde.2,5 pétaflops, loin devant les 1,75 pétaflops du Jaguar américain.

© DR

L’Empire du Milieu s’impose comme la deuxième puissance de calcul derrière les Etats-Unis. Une position qui sert ses ambitions en matière de R&D et d’innovation.

Désormais, la Chine est l’une des deux super-puissances du calcul intensif aux cotés de Etats-Unis. C’est la grande révélation du Top500, le classement de 500 supercalculateurs les plus puissants au monde, publiée le 11 novembre 2010 sur le site www.top500.org.

L’Empire du Milieu se paye le luxe de rafler la première et la troisième places du podium avec deux machines construites localement d'une puissance respective de 2,5 pétaflops pour Tianhe-1A et 1,3 pétaflops pour le Nebulae. Il détient 42 des 500 supercalculateurs les plus puissants du monde, ce qui représente 13 % de la capacité totale de calcul répertoriée par le classement.

Les effets d'une volonté politique

Certes, la Chine reste encore loin derrière les Etats-Unis qui s’accaparent plus de 50 % de la capacité de calcul du classement. Mais sa montée en puissance est pour le moins spectaculaire. Elle ne détenait que 3 % de la puissance de calcul du classement il y a deux ans. C'est le résultat d'une volonté politique visant à faire du pays une puissance majeure de la R&D et de l’innovation.

Car les capacités de calculs intensifs conditionnent les avancées dans la recherche et la compétitivité dans des industries comme l’énergie, l’électronique, le pétrole, la défense, l’automobile ou encore l’aéronautique. En investissant lourdement dans ce domaine stratégique, la Chine montre qu’elle ne veut plus se contenter d’être l’atelier du monde. Elle ambitionne de devenir aussi une puissance technologique qui compte dans le monde.

L’Europe progresse également avec deux supercalculateurs dans le Top10 : le Tera-100 du CEA à la sixième place avec une puissance de 1,05 pétaflops et le Jugene du centre de recherche outre-Rhin FZ Juelich à la neuvième place avec une puissance de 825 téraflops.

Ridha Loukil

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Dans l’usine de Riber, l’épitaxie MBE ouvre la voie aux semi-conducteurs de demain

Dans l’usine de Riber, l’épitaxie MBE ouvre la voie aux semi-conducteurs de demain

Sur les trois manières de faire l’épitaxie – l’étape de croissance de semi-conducteur sur les plaques de[…]

NegaOctet présente au GreenTech Forum une base de données complète sur l’impact environnemental du numérique

NegaOctet présente au GreenTech Forum une base de données complète sur l’impact environnemental du numérique

[Reportage] Dans les coulisses de l’innovation du Zürich lab d’IBM

[Reportage] Dans les coulisses de l’innovation du Zürich lab d’IBM

Lancement d’EXA1, la première partition du nouveau supercalculateur du CEA/DAM et d’Atos

Lancement d’EXA1, la première partition du nouveau supercalculateur du CEA/DAM et d’Atos

Plus d'articles