Nous suivre Industrie Techno

abonné

Dossiers

Éco-conception : La CAO vise un outil complet d'analyse du cycle de vie

Kevin Poireault

Sujets relatifs :

, ,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Éco-conception : La CAO vise un outil complet d'analyse du cycle de vie

Le logiciel TruNest d'Autodesk optimise l'agencement des pièces qui seront découpées au laser pour réduire les chutes de matière.

© Autodesk

Ces cinq dernières années, les éditeurs de logiciels de conception ont développé une panoplie d’outils d’optimisation de l’impact environnemental des produits industriels.
Mais il leur manque encore une solution d’analyse du cycle de vie des produits.

« Nos clients sont parmi les industries les plus émettrices de gaz à effet de serre, lâche Zoé Bezpalko, la responsable de la soutenabilité chez Autodesk, éditeur américain de solutions de conception assistée par ordinateur (CAO). Il est donc de notre responsabilité de les aider à réduire leur impact environnemental. » Réduire le poids des matériaux, leur empreinte environnementale, concevoir de manière à faciliter la réparation… L’éco-conception est « une demande grandissante de nos clients depuis cinq ans, qui s’intensifie encore avec l’arrivée de régulations », comme la loi anti-gaspillage et économie circulaire (Agec) en France, assure Olivier Sappin, le directeur des solutions CAO chez Dassault Systèmes, regroupés sous la bannière Conception assistée tridimensionnelle interactive appliquée (Catia). « Pour autant, personne ne dit qu’il faut se plier aux règles de l’économie circulaire. C’est beaucoup trop général », précise Zoé Bezpalko. Les demandes sont plutôt très précises et visent à répondre à trois grands besoins : réduire le plus en amont possible l’impact environnemental d’une pièce, suivre cet impact tout au long du développement du produit et optimiser les processus de production. Le premier et le troisième de ces besoins sont déjà bien traités par les éditeurs, mais le deuxième est encore trop partiellement satisfait.

Optimiser aussi bien la pièce que sa production

Au fil des années, pour accompagner leurs clients dans la réduction de l’empreinte carbone liée à leurs produits, les éditeurs de logiciels de CAO ont développé une panoplie d’outils d’optimisation topologique, une méthode logicielle qui permet de trouver la répartition de matière optimale dans un volume donné soumis à des contraintes. Le critère le plus important : réduire le poids des pièces, « ce qui résulte toujours en une moindre consommation de CO2 », affirme Olivier Sappin. La demande est venue en premier des constructeurs automobiles, d’abord parce que des labels, comme l’européen GreenNCAP, ont transformé la contrainte environnementale en avantage compétitif, mais aussi suite au scandale Volkswagen, qui a amené « un sentiment de paranoïa chez certains de nos clients », témoigne Olivier Sappin. C’est pourquoi des solutions comme Catia Lightweight Engineering de Dassault semblent bien adaptées à la fabrication de véhicules. « Nous sommes aujourd’hui capables d’automatiser l’allégement de certaines pièces, soit en gardant le même type de matériau, soit en allant en chercher de nouveaux, comme des composites. »

C’est là que les spécialistes de la simulation ont aussi leur rôle à jouer : « Quand on compresse trop un matériau, pour atteindre telle forme ou tel poids, il y a des risques d’échauffement, précise Emmanuel Leroy, le vice-président d’ESI Group. Nos solutions de simulation sont plus complètes que celles proposées par les fournisseurs de CAO et permettent de modéliser ces échauffements sans avoir à en subir les frais. »

À côté de cette optimisation de la pièce, les clients réclament de plus en plus celle du[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°1036

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2020 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Ariane 6, lanceur de l'industrie 4.0 chez ArianeGroup

Ariane 6, lanceur de l'industrie 4.0 chez ArianeGroup

Pour développer son nouveau lanceur Ariane 6, ArianeGroup a revu ses procédés de conception et de production en exploitant au[…]

Deepomatic, lauréat de l’EIT Digital Challenge, veut devenir le champion européen de la vision industrielle dopée à l’IA

Deepomatic, lauréat de l’EIT Digital Challenge, veut devenir le champion européen de la vision industrielle dopée à l’IA

Avec l’arrivée de la 5G, l’industrie des semi-conducteurs doit se réinventer, pointe Accenture

Avec l’arrivée de la 5G, l’industrie des semi-conducteurs doit se réinventer, pointe Accenture

Qualcomm accélère dans son programme de réalité virtuelle et augmentée à destination de l’industrie

Qualcomm accélère dans son programme de réalité virtuelle et augmentée à destination de l’industrie

Plus d'articles