Nous suivre Industrie Techno

...la brosse à reluire pour câbles haute tension

Claudine Meyer

Sujets relatifs :

, ,
- Dans un contrat d'équipement de lignes haute tension, Linélec avait négligé le coût du nettoyage des câbles. L'entreprise aurait perdu beaucoup d'argent si Gérard Mothu n'avait imaginé...

Pourtant familier des exigences d'EDF, son gros client, le GIE Linélec (groupe Amec Spie) a pourtant frôlé la catastrophe à l'occasion d'un contrat avec le rhénan RWE.

En 2000, le français devait remplacer des attaches d'isolateurs sur la ligne de très haute tension Windesheim-Rheinau (400 kW). On lui avait aussi demandé de nettoyer les faisceaux de câbles qui relient les 60 pylônes existants. Un poste dont Linélec n'avait pas vraiment mesuré le coût en réalisant son devis. La tâche n'avait pourtant rien d'une bagatelle : un monteur de ligne aurait mis une heure pour nettoyer manuellement un mètre de câble en aluminium très oxydé. Moyennant quoi le brossage de près de 6 kilomètres de câbles aurait pris environ 6 000 heures ! « Faute d'avoir prévu ce temps de travail, et contraints de prolonger les coupures de courant, nous aurions payé de lourdes astreintes et perdu toute rentabilité, voire notre client », avoue-t-on chez Linélec.

Relevant le défi lancé par son chef de projet, l'ingénieur Hubert Faure, c'est Gérard Mothu qui va sauver la mise aux financiers et gestionnaires. Ce technicien, inventeur d'équipements spéciaux qu'il improvise en réponse aux problèmes spécifiques des chantiers, est à l'écoute des hommes de terrain sur le chantier RWE. Il glane leurs premières réflexions et élabore immédiatement un projet... au volant, entre l'Allemagne et Cergy.

Elle nettoie 20 mètres/heure

À son arrivée, le concept est prêt : une "brosse à reluire", motorisée par trois moteurs Hitachi pour perceuses choisis pour leur faible encombrement, dûment certifiés CE, et pouvant tourner de 400 à 800 tours par minute. Le brossage est assuré par trois meules constituées de trois épaisseurs de brosses métalliques (et formant entre elles des angles de 120°).

Ce matériel va être rapidement construit par Gérard Mothu et un soudeur. Le temps d'obtenir le feu vert des bureaux de contrôle, et le voici sur chantier. Résultat : la tâche ne prendra que 300 heures, à raison de 20 mètres par heure. Prix unitaire de l'équipement : moins de 1 500 euros. Taux d'usure des brosses : un changement tous les 2 à 3 kilomètres de câble.

Assurant un nettoyage homogène sans attaquer l'aluminium, ce dispositif a déjà été adopté et réutilisé l'hiver dernier sur des chantiers EDF du sud de la France.

Et l'invention fait son chemin. Elle a été remarquée par la SNCF, confrontée à la pollution saline engorgeant ses caténaires. Utilisée en temps et en heure, elle aurait épargné bien des retards aux voyageurs ! France Télécom, gêné par des dépôts de graisse sur ses câbles, s'y intéresse aussi.

Pour l'heure, c'est à l'installation du système sur un robot de montage des lignes, télécommandé à partir du sol, que travaille Gérard Mothu, aussi ingénieux que discret. « Il suffit de mettre une fixation ici, de poser un bras oscillant par là, de... » Aucun croquis sur papier, il élabore le projet de tête grâce entre autres à son savoir-faire de 34 ans d'expertise et de chantier qui lui ont valu d'être amicalement baptisé "Samu", par ses camarades.

LA LEÇON D'ANTOINE HÉRON*

- C'est souvent face à une crise que la créativité se manifeste : s'il n'y avait pas eu d'oubli dans le cahier des charges... - En mobilisant toutes les compétences autour d'un problème, on peut non seulement le résoudre, mais aussi appliquer la solution à d'autres situations. - Au moment où l'on s'interroge sur le maintien en activité des "plus de 50 ans", on mesure ici tout l'apport d'une personne expérimentée. * Antoine Héron est président d'Innov'Acteurs, association pour le développement de l'innovation participative.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0851

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2003 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

INTERNET

INTERNET

Le grand fléau !Si vous avez lu dans ce numéro (p. xx), l'enquête consacrée au Spam - le courrier électronique non sollicité - vous le savez : c'est[…]

ET AUSSI

ET AUSSI

POKER D'ENFER À LAS VEGAS

POKER D'ENFER À LAS VEGAS

QUIZ

QUIZ

Plus d'articles