Nous suivre Industrie Techno

La boulimie technologique de Google : nourritures spirituelles

Sophie Eustache
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

La boulimie technologique de Google : nourritures spirituelles

© dr

Depuis le début de l'année, Google a montré un appétit inédit pour la technologie. Le moteur de recherche a enchaîné les acquisitions de start-up ou d'entreprises plus établies pour muscler ses compétences dans des domaines bien précis. Industrie & Technologies vous propose de faire le point avec cette série consacrée à la boulimie techno de Google. Troisème épisode aujourd'hui dédié à l’intelligence artificielle.

DeepMind, que Google a acquis au début de l’année, est une start-up spécialisée dans le développement d’intelligence artificielle. Pour construire des algorithmes d’apprentissage en profondeur (deep learning), DeepMind travaille autour des techniques d’apprentissage des machines et des systèmes basés sur les neurosciences. Une technologie intéressante pour Google, qui a créé une équipe dédiée au Deep Learning en 2011, explique 01.net. Le Deep Learning permet de développer des technologies, déjà intégrées, comme la reconnaissance vocale sur Android ou l’identification automatique des photos sur les réseaux sociaux.

Intelligence au cœur des Datacenters

L’intelligence artificielle pourrait trouver une application au sein des Datacenter, relate Joe Kava, responsable des Datacenter chez Google, dans une interview accordée à Wired. Pour optimiser les Datacenters, Google utilise des réseaux de neurones artificiels, capables de traiter les données en parallèle, et des algorithmes d’apprentissage, capables de reconnaître des modèles de fonctionnement et de prendre des décisions.

Google souhaite aussi développer des réseaux de neurone artificiels pour la reconnaissance de forme et de visage dans les vidéos Youtube.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« Il faut développer des solutions de détection adaptées », clame Nicolas Arpagian (Orange Cyberdéfense)

Interview

« Il faut développer des solutions de détection adaptées », clame Nicolas Arpagian (Orange Cyberdéfense)

Les motivations des pirates ciblant l'industrie peuvent être économiques, crapuleuses ou politiques, selon Nicolas Arpagian. Il est[…]

Pour bien commencer la semaine : La 5G, une rupture en matière de cyber-risques

Pour bien commencer la semaine : La 5G, une rupture en matière de cyber-risques

Smart-city, cyber-sécurité, neuro-morphique… les meilleures innovations de la semaine

Smart-city, cyber-sécurité, neuro-morphique… les meilleures innovations de la semaine

« Les puces électroniques bio-inspirées pourraient disrupter le marché dans la décennie », prédit Pierre Cambou, analyste chez Yole Développement

« Les puces électroniques bio-inspirées pourraient disrupter le marché dans la décennie », prédit Pierre Cambou, analyste chez Yole Développement

Plus d'articles