Nous suivre Industrie Techno

La 3D révèle le fonctionnement de L'Automobile de Léonard de Vinci

Industrie et Technologies
L'utilisation de la modélisation 3D permet à des chercheurs italiens de comprendre le fonctionnement de la voiture à ressorts que Léonard de Vinci avait dessinée en 1478.

Parmi les croquis d'inventions que Léonard de Vinci nous a laissés, celui de l'Automobile avait jusqu'à maintenant gardé son mystère. Nombre de chercheurs avaient en effet déjà tenté de comprendre le fonctionnement de son mécanisme et tous avaient avoué, au moins leur incompréhension, ou pire, avaient conclu que cela ne pouvait fonctionner. Et de fait plusieurs maquettes réalisées suivant leurs indications étaient désespérément restées statiques.





Mais le mystère vient d'être levé grâce à l'utilisation de la modélisation 3D. En effet, l'Istituto e Museo di Storia della Scienza de Florence a, grâce à l'historien Carlo Pedretti, reconstitué en 3D cette automobile et a pu en valider le fonctionnement.

De fait il s'agit d'une mécanique similaire à celle que l'on retrouve dans les mouvements d'horlogerie. Deux gros tambours dotés de couronnes dentées emmagasinent l'énergie de ressorts à spirale. Un mécanisme d'échappement régule la transmission du mouvement à une cascade de pignons qui viennent attaquer des couronnes dentées solidaires des roues. Chaque tambour assure ainsi la rotation d'une roue motrice de manière indépendante.



En effet, outre la propulsion Léonard de Vinci s'est aussi préoccupé du guidage automatique cette voiture, d'ou l'indépendance des roues motrices. Les tambours à ressort comportent aussi des cames constituées de pétales dont on peut faire varier le nombre et la disposition.

Ces cames, via un système de leviers et de ressorts de rappel, viennent imprimer des petites rotations à l'axe de la roulette de guidage. Les rotations dépendent directement du nombre et de la disposition des pétales. On peut donc programmer à l'avance une progression en ligne droite de l'Automobile ou bien une rotation suivant un rayon plus ou moins prononcé. Outre l'Automobile Léonard de Vinci aurait donc aussi inventé un automate programmable permettant de modifier à volonté la trajectoire d'un véhicule.

Il a aussi doté son véhicule d'une prise de force auxiliaire générant un mouvement de rotation alternatif lui aussi programmable en fréquence. Pourquoi ne pas imaginer un système d'ailes battantes fixé sur le châssis de la voiture ? E

nfin, toute chose ayant une fin, Léonard de Vinci a aussi doté son Automobile d'un frein, qui vient bloquer le mouvement des roues dentées fixées sur les tambours à ressort.



Il reste maintenant à valider le fonctionnement de ce modèle 3D sur la route. C'est pourquoi les chercheurs se sont servis de ce modèle numérique pour faire fabriquer les multiples pièces le composant. Un prototype roulant de 1,75 x 1,50 mètres est en cours d'élaboration et devrait être prochainement testé.

Pour pleinement satisfaire votre curiosité sur cette réalisation avant-gardiste, je vous conseille d'aller faire un tour sur le site du projet (http://brunelleschi.imss.fi.it/automobile), qui est admirablement bien documenté. Par contre, il vous faudra maîtriser l'italien.

Jean-François Prevéraud

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Exclusif] « La Fédération hospitalière de France planche sur un respirateur rapidement industrialisable », annonce Enguerrand Habran, son directeur de l'innovation

[Exclusif] « La Fédération hospitalière de France planche sur un respirateur rapidement industrialisable », annonce Enguerrand Habran, son directeur de l'innovation

Face à la pénurie de respirateurs artificiels qui guette les hôpitaux français, le Fonds de dotation de la[…]

25/03/2020 | SantéCovid-19
Hydrogène, batterie et moteur de fusée imprimé en 3D… les meilleures innovations de la semaine

Hydrogène, batterie et moteur de fusée imprimé en 3D… les meilleures innovations de la semaine

Avec Modalis², l’Ifpen veut développer la boîte à outils numériques des batteries du futur

Avec Modalis², l’Ifpen veut développer la boîte à outils numériques des batteries du futur

Pour bien commencer la semaine : Chez Renault, un jumeau numérique pour optimiser la production

Pour bien commencer la semaine : Chez Renault, un jumeau numérique pour optimiser la production

Plus d'articles