Nous suivre Industrie Techno

L'usine Cemex s'intègre à la ville

THOMAS BLOSSEVILLE tblosseville@industrie-technologies.com
Trouver un compromis entre industrie et grand public, c'est l'enjeu auquel était confronté Cemex pour la rénovation de son usine. Le fabricant de béton a dû intégrer son usine à un environnement urbain : les quais de Seine parisiens. Et respecter des conditions posées par le voisinage.

LE PROBLÈME

SE FONDRE DANS PARIS

Paris, ville touristique ? Pas seulement. La capitale dispose aussi d'une industrie. Dans le 13e arrondissement, Cemex a rebâti cette année son usine de Tolbiac, dédiées aux bétons spéciaux. Sur les quais de Seine, à quelques pas de la bibliothèque nationale, la nouvelle unité a démarré en octobre dernier. Port de Paris, qui gère les installations portuaires en Ile-de-France, avait posé une condition : intégrer l'usine à son environnement urbain.

« D'un côté, les industriels veulent renforcer la sécurité de leurs unités en bord de Seine. De l'autre, la demande du grand public pour accéder aux quais s'accroît. Il a fallu trouver un compromis », explique Emmanuelle Durandau, directrice aménagement, investissement et environnement de Port de Paris. Le cahier des charges : l'usine fonctionne en journée mais le quai doit rester accessible aux piétons les soirs et week-end. Touristes et riverains doivent donc pouvoir traverser l'installation en toute sécurité.

LA SOLUTION

SE CONCERTER AVEC LE VOISINAGE

« Nous avons organisé des réunions avec les riverains », indique Jean Bergouignan, directeur de l'agence béton de Cemex en Ile-de-France. « Ils nous ont posé trois conditions : assurer la sécurité des quais la nuit par de l'éclairage ; mais aussi soigner l'esthétique et ne pas obstruer leur vue sur la Seine. » Pour garantir la visibilité des passants, l'unité a été construite sur pilotis, à 4,5 m de hauteur. Côté habitants, aucun bâtiment devant les logements : l'usine a été installée devant une université.

Pour aller plus loin, Cemex s'est inspiré du référentiel HQE (haute qualité environnementale) des plates-formes logistiques. Le bloc malaxeur - où est produit le béton - a été construit avec une triple enveloppe. D'abord une couche en dampalon, un matériau translucide dans lequel des LED ont été incorporées. Sous cette première peau, deux couches métalliques ont été séparées par un isolant phonique.

« L'Agence de l'eau nous oblige aussi à collecter et nettoyer les eaux de ruissellement avant de les rejeter. Nous avons décidé de les réinjecter dans notre procédé », ajoute Jean Bergouignan. Des bassins de décantation les récupèrent avant réintroduction dans le béton. L'eau pour nettoyer le malaxeur est aussi réutilisée.

LE RÉSULTAT

DES ÉCONOMIES ATTENDUES À L'USAGE

La nuit, le site se pare de lumière multicolore. Pour le bruit, le bilan est à la hauteur des attentes. En journée, le trafic routier (75 dB sur la chaussée) couvre le niveau sonore de l'usine. Certes, la démarche HQE a augmenté de 33 % le coût de construction, pour un prix final de deux millions d'euros. Mais Cemex attend des économies à l'usage.

En récupérant l'eau de pluie, il veut diviser par deux de sa consommation d'eau (par comparaison à l'ancienne unité). Pour réduire sa soif électrique, il a opté pour un éclairage à basse consommation muni de sondes crépusculaires. « Et nos moteurs sont à haut rendement. Par rapport au standard du marché, ils consomment 10 % d'énergie en moins », assure Jean Bergouignan. Les piétons ont retrouvé les quais. Reste à confirmer sur la durée. Pour s'en assurer, Port de Paris réalisera un audit chaque année.

CEMEX EN BREF

SPÉCIALISTE DES MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION Ventes annuelles de 14,5 milliards de dollars 47 000 employés dans le monde, dont 2 000 en France L'unité de Tolbiac sera dédiée aux bétons spéciaux. Elle aura une capacité de 30 000 mètres cubes par an pour alimenter la moitié Est de Paris.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0929

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2011 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Bâtiments à énergie positive : de l'énergie à revendre

Bâtiments à énergie positive : de l'énergie à revendre

Les industriels ont mis au point de nouvelles technologies de production et de stockage pour accompagner l'avènement prochain des[…]

Optez pour l'agilité

Optez pour l'agilité

La cobolution décolle chez Airbus

La cobolution décolle chez Airbus

L'USINE 4.0 . PAGE 24

L'USINE 4.0 . PAGE 24

Plus d'articles