Nous suivre Industrie Techno

L’usinage du bois passe à la grande vitesse

Industrie et Technologies

Sujets relatifs :

, ,
Paris, 10 au 13 mars. Au salon Expobois, productivité, flexibilité et automatisation étaient les principaux objectifs des constructeurs de machines.

Les professionnels du bois font bon cœur contre mauvaise fortune. En effet, les délocalisations et la mauvaise conjoncture économique n’ont pas entamé leur volonté et lacapacité d’innovation dont ils ont fait la preuve au salon Expobois qui s’est tenu du 10 au 13 mars 2004 au Parc d’exposition de Paris-Nord.

Première constatation : les centres d’usinage englobent désormais plusieurs procédés différents ce qui leur permet de traiter de A à Z un projet comme la fabrication de l’ossature d’une maison. Ils adoptent en même temps les solutions qui ont fait leurs preuves dans l’enlèvement de métal comme l’usinage à grande vitesse.

Destinée à la première et la seconde transformation du bois, la machine conçue par EGA Système (société d’électronique spécialisée dans les machines de scierie) et Almo Technologie (constructeur de machines-outils pour l’automobile), filiales du groupe EGA, illustre cette tendance.

Le centre d’usinage 5 axes VEGA s’adresse aux scieurs et aux charpentiers et est doté d’une électrobroche rapide et puissante (20 kW, 18 000 tr/min). Il dispose d'une capacité de taillage pouvant varier de 200 m3 à 300 m3 par mois et par poste de 8 heures en fonction de la complexité de la charpente. Ce qui correspond au volume pouvant être taillé manuellement par 7 à 8 compagnons.

Pilotée par une commande numérique Num, cette machine portique dispose d’un magasin d’outils de 12 emplacements et la tête d’usinage à grande vitesse, qui autorise tous les angles de travail et facilite l’évacuation des déchets, adapte automatiquement sa vitesse de coupe en fonction de l’outil utilisé. La machine assure une taille automatique de pièces en bois à partir de plans CAO 3D.

«Bien plus que la productivité, cette machine ouvre la voie vers l'industrialisation du métier de charpentier et offre la simplification de la taille du bois à la demande (plan sur mesure) qui restait jusqu'à maintenant réservée à quelques privilégiés, explique  Michel Loyet, pdg d’EGA Système. Nous prévoyons de commercialiser 50 machines par an dont 20% à l’export en 2005 pour un prix situé entre 260 000 et 350 000 euros suivant les options.»

La productivité est par ailleurs, au centre des préoccupations de constructeurs dans le domaine de la première transformation. Le centre de reprise à lames circulaires à six axes mobiles de LBL-Brenta allie une capacité de délignage élevée avec la possibilité de traiter des produits dont l’épaisseur va jusqu’à 300 mm.

La déligneuse Multi-Flex de Renaud Machines à bois est elle aussi très flexible ce qui en fait un véritable centre d’usinage de reprise de planches et plateaux pour scierie industrielle.

Dans la seconde transformation du bois, le centre d’usinage proposé par ANTB CMS usine lui aussi sur cinq axes et peut cumuler plusieurs opérations d’usinage différentes grâce à un groupe de perçage qui s’installe en option sur un chariot auxiliaire sur axe Z.

Destiné aux fabricants de meubles ou aux agenceurs, il travaille les pièces dans différents plans. La machine intéresse aussi les menuisiers car elle est adaptée à la fabrication de fenêtres, de portes et d’escaliers. L’équipement dispose d’un système de blocage breveté, quick clamping, efficace pour la fabrication de fenêtres cintrées car il permet l’usinage intérieur et extérieur en un seul positionnement.

L’automatisation est de plus en plus prisée également par les utilisateurs et les constructeurs ont prévu des solutions avancées comme le démontre Biesse avec sa machine Akron 800. Personnalisable, cet équipement prend en compte des production en petits lots très différents entre eux les réglages nécessaires étant s’effectuant automatiquement grâce à la CN.

A signaler dans la même approche le centre d’usinage CND 2000SL de Dubus, une machine polyvalente et personnalisable qui peut traiter n’importe quel type de porte.

Ou encore, la machine Vektor P 20-13 de Brenna Macchine qui assure des opérations de perçage et de défonçage sur 7 axes et avec 15 types d’outils différents. Un système adapté à la fabrication flexible de panneaux, sans aucun réglage manuel. L’utilisateur passe ainsi en un clin d’œil de la fabrication d’un panneau en bois massif de petites dimensions à celle d’un panneau d’agglomérat de grandes dimensions.

A regarder de plus près aussi le système de triage et d’empilage automatique de planches de bois conçu par le danois Brodbaek (distribué en France par Logsys Engineering) qui assure de cadences de jusqu’à 500 produits par minute. Autant dire qu’il pertmet une réduction sensible de la main d’œuvre nécessaire pour ce type d’opérations.
 
Usiner ou stocker c’est bien, mais il faut aussi contrôler, rapidement si possible les pièces fabriquées. Plusieurs systèmes ont attiré l’attention des visiteurs dans ce domaine comme l’outil de mesure laser de l’épaisseur des feuilles de placage VMS 200 proposé par EDIT Laser qui possède aussi à son catalogue un moyen de contrôle laser de l’épaisseur, de la largeur et des défauts des planches. Un système baptisé Board Profiler.

Enfin, l’importance des outils de coupe n’a plus besoin d’être mise en exergue : la qualité

et la productivité de l’usinage en dépend directement. Les outils s’adaptent donc aux impératifs de productivité comme la nouvelle famille de produits haut de gamme Foreztool proposée par MFLS. Il s’agit d’outils carbure micro grain à plaquette amovible et de porte-outil pour défonceuse numérique.

Mirel Scherer

Site du salon
- www.expobois.net

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Sandvik dévoile un diamant composite imprimé en 3D

Sandvik dévoile un diamant composite imprimé en 3D

L’entreprise suédoise Sandvik a dévoilé un diamant composite fabriqué par stéréolithographie à[…]

[Reportage] CorWave, l'horloger du coeur

Dossiers

[Reportage] CorWave, l'horloger du coeur

La SNCF sur les rails de la fabrication additive

La SNCF sur les rails de la fabrication additive

Un usinage par ultrason qui préserve les matériaux tendres

Fil d'Intelligence Technologique

Un usinage par ultrason qui préserve les matériaux tendres

Plus d'articles