Nous suivre Industrie Techno

L'usinage du bois gagné par la polyvalence

Industrie et Technologies

Sujets relatifs :

, ,
Hanovre, 26 au 30 mai. Au salon Ligna 2003, automatisation, flexibilité et capacité de fabriquer des produits de A à Z sur une seule installation étaient les principaux atouts des équipements présentés.

Ligna, le salon international des industries du bois n'a pas était épargné par la morosité qui touche l'économie allemande et plus généralement, internationale. Certains exposants parlaient même d'une baisse de fréquentation de 20% par rapport à l'édition précédente. Tous s'accordaient toutefois à noter une phénomène nouveau et intéressant : la forte présence des industriels, utilisateurs ou fournisseurs, venus de pays de l'Est.

Aucun moment de relâche en revanche pour l'innovation, présente sur chez de nombreux exposants parmi plus de 1700 participants de 51 nations qui ont fait le déplacement dans la ville du cœur de l'Allemagne.

Toutes les innovations du moment, ou presque, s'étalaient sur le stand colossal qu'occupait à elle seule sur une bonne moitié du hall 26 la société allemande IMA. Le grand spécialiste de la fabrication de meubles mettait en avant à cette édition de la Ligna un nouveau concept : ' la high tech accessible aux PME '.

Les équipements exposés par le constructeur dans sa famille Concept plus dévoilée au salon, allient modularité et productivité pour un prix plus accessible aux entreprises de taille moyenne. L'utilisateur peut ainsi constituer une solution adaptée à ses besoins et personne n'a été oublié. Ni le grand fabricant de meubles ni le petit artisan qui trouvent dans la gamme de centres d'usinage, scies à panneaux, plaqueuses de chants et autres centres de perçage et de fraisage voir d'équipements combinés, la solution idoine.

Parmi les nombreuses innovations que présentent ces installations figurent la possibilité de fabriquer de A à Z un meuble en insérant les quincailleries sur la même installation avec la possibilité pour l'utilisateur de choisir ou de créer grâce au logiciel Release 2.0 les formes désirées. Le système est aussi bien adapté à la fabrication de pièce unitaire qu'en grande série et peut aller d'une seule machine à une ligne de fabrication composée de plusieurs machines.

Autre développement intéressant : la mise au point par les ingénieurs d'IMA d'une technologie d'usinage qui évite la formation de la poussière. Baptisée i-tools, cette approche permet de passer les copeaux de bois directement dans le système d'extraction de poussière. Ce qui évite la déposition de la poussière dans les organes de la machine ou sur la pièce. Avec des avantages évidents : moins de puissance nécessaire pour le système d'extraction, l'amélioration de la qualité de pièces fabriquées et un meilleur fonctionnement de la machine.

La productivité n'a pas été oubliée. Un exemple, le centre d'usinage Bima P 480V qui dispose de deux broches. L'utilisateur peut choisir entre les différentes formules de travail possibles : l'usinage simultané de deux pièces différentes fixées sur une seule table ; usinage indépendant de deux broches sur deux pièces fixées sur des tables différentes ; usinage avec les deux broches sur la même pièce fixée sur une seule table.

Le constructeur travaille aussi sur un concept intéressant encore à l'état de prototype. Il s'agit d'un ensemble de production basé sur le principe de fonctionnement d'un centre d'usinage type BIMA 610V. Quatre centres de ce types sont disposés autour d'une table de transport, les pièces à usiner étant présentées par la table carrousel devant chaque machine, d'où le nom de l'installation : Bima Karousel. Le cycle d'usinage étant décomposé en trois parties, il en résulte un gain considérable en temps de travail effectué par chaque machine, mais aussi en temps de changement d'outils.

Rappelons enfin, que le constructeur allemand a été parmi les premiers à présente dès 1999 un prototype de fraiseuse pour le bois à cinématique parallèle basé sur le robot Tricept de Neos. Un développement qui continue et qui verra probablement bientôt le jour.

Autre présence importante qui démontre la force exceptionnelle de la machine à bois allemande : le groupe Homag. Venu lui avec une foule d'équipements robotisés et extrêmement flexibles, intégrés dans la famille Optimat et qui selon le constructeur allemand améliorent la productivité de 50% tout en réduisant l'investissement initial de 20%.

Grands spécialistes de l'usinage du bois, les constructeurs italiens adoptent les mêmes voies de l'automatisation et de la flexibilité. Artech, filiale du groupe Biesse, propose ainsi des centres d'usinage à grande vitesse et d'autres machines fortement automatisées pour l'usinage des panneaux de bois.

L'optimisation des temps, des matériaux et des ressources humaines et la possibilité de produire des composants aux dimensions requises, sans perdre de temps en termes de conception et de préparation des machines... : pour répondre à ces deux nécessités, le groupe italien SCM présentait, parmi d'autres équipements innovants, une ligne de production dotée d'un logiciel spécifique qui, partant du projet d'ensemble du meuble est capable de réaliser sa fabrication sans aucune intervention humaine.

La scie à panneaux, la plaqueuse de chants et le centre de perçage et de fraisage que comporte cette installation sont reliés entre eux par un ordinateur serveur sur lequel le logiciel de connexion est installé.

Le fonctionnement est le suivants :
--la scie à panneaux, après avoir calculé les coupes optimisées à exécuter, produira aussi les étiquettes avec le code à barres ; la lecture de ce code faite par les machines en aval entraînera l'activation des programmes et l'exécution de l'usinage ;
--la plaqueuse de chants contrôlera la présence des programmes nécessaires  à l'exécution du processus ;
- le centre de perçage et de fraisage élaborera les programmes de commande pour l'exécution des perçages et des fraisages nécessaires selon des parcours optimisés et avec identification de la position des pièces.

A remarquer toujours du côté de constructeurs italiens, les centres d'usinage 5 axes simultanés de Pade et surtout les Uni 5 dotés d'une tête à trois broches d'usinage.

Présence plus modeste pour les constructeurs français, mais tout aussi remarqués dans le domaine de la fabrication automatisée et intégrée. MEM par exemple, propose une ligne de production intégrée qui s'adresse aux unités de débit et dont la capacité de sciage est de 50 m3 par jour. La ligne de reprise Canter Cobrascan associe un scanner, un canter et un équipement de sciage à scies circulaires.

Spécialiste de l'usinage de portes, Dubus répond lui aussi aux dernières exigences du marché. 'Nos équipements pilotés par des CN Num assurent des perçages ou des fraisages variés sur des pièces étroites et peuvent fabriquer aussi bien par petit lots qu'à l'unité, explique Patrick Navas, chef de produit chez Dubus. 'La productivité est particulièrement soignée comme sur le centre d'usinage CND 1000 doté de deux groupes de perçages verticaux ou horizontaux à broches indépendantes.'

Ces machines sont capables d'assurer l'usinage de 2 à 4 portes par minute avec en prime la pose automatique de la quincaillerie. La société développe actuellement un centre d'usinage 5 axes simultanés qui sera disponible en septembre prochain. Cette machine qui pourra usiner aussi bien le bois que l'aluminium grâce à une broche de 16 kW, est destinée aux moulistes et aux fabricants de pièces de meuble de forme complexe.

Rien ne serait possible sans une commande numérique performante. Grand spécialiste de la CN pour l'usinage du bois avec 36% du marché européen de la machine à bois, Num fournit les principaux constructeurs de machines comme IMA ou SCM.

'Nos principaux développements visent le contrôle des installations polyvalentes de plus en plus prisées dans le domaine du bois,' affirme Roberto Brignolo, chef du service marketing de Num. Une tâche qui est facilitée par la commande numérique ouverte à base PC Axium Power ainsi que par les servomoteurs numériques. Des systèmes qui améliorent la qualité de surface des pièces en bois usinées et qui autorisent l'usinage en 5 axes. Une approche de plus en plus prisée dans l'usinage du bois...

Mirel Scherer
(envoyé spécial à Hanovre)

Sites des sociétés citées
- IMA : http://www.ima.de/ima_e/infopool.nsf/HTML/entry-ima
- Homag : http://www.homag.de/cms/
- SCM  :  http://www.scmgroup.com
- MEM : http://www.memwood.com/homepage.htm
- Dubus : http://www.dubus-fr.com/dub_FR/indexfr.html
- Num : http://www.num.fr/

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Reportage] CorWave, l'horloger du coeur

En image

[Reportage] CorWave, l'horloger du coeur

CorWave met au point une nouvelle génération de pompes cardiaques adaptées à la physiologie des patients afin de[…]

04/05/2018 | En imagesSanté
La SNCF sur les rails de la fabrication additive

La SNCF sur les rails de la fabrication additive

Un usinage par ultrason qui préserve les matériaux tendres

Fil d'Intelligence Technologique

Un usinage par ultrason qui préserve les matériaux tendres

L’usinage cryogénique fait son apparition dans l’aéronautique

L’usinage cryogénique fait son apparition dans l’aéronautique

Plus d'articles