Nous suivre Industrie Techno

L'US Navy rend ses sous-marins nucléaires plus furtifs

Julien Bergounhoux

Mis à jour le 29/10/2014 à 11h02

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

L'US Navy rend ses sous-marins nucléaires plus furtifs

Le sous-marin nucléaire d'attaque USS Virginia (SSN-774).

© General Dynamics Electric Boat

La marine de guerre des Etats-Unis s'appuie fortement sur sa flotte de sous-marins pour assurer sa supériorité maritime. Pour conserver cet avantage stratégique décisif, elle développe de nouvelles technologies pour renforcer la furtivité de ses vaisseaux tout en augmentant leurs capacités de détection.

 

L'US Navy, la marine de guerre américaine, a annoncé le 23 octobre, au symposium annuel de la Naval Submarine League, qu'elle travaille sur un prototype de sous-marin plus silencieux et aux capacités de détection sonar supérieures. Ces innovations sont installées sur l'USS South Dakota, un sous-marin nucléaire d'attaque (SSN) de classe Virgina (Block III), qui est actuellement en cours de développement.

Une plus grande antenne verticale étendra la portée de la détection sonar et procurera au sous-marin une meilleure vision de son environnement (fonds marins, menaces potentielles). Un revêtement extérieur innovant, conçu en partie par l'Office of Naval Research (ONR), aura pour but de rendre le bâtiment plus difficile à détecter par les sonars et autres capteurs. Enfin, une douzaine de technologies spécifiques de réduction du bruit sont développées pour la salle des machines.

En plus de l'USS South Dakota, la nouvelle antenne est également en cours d'installation sur l'USS Maryland, un sous-marin nucléaire lanceur d'engins de classe Ohio disposant de missiles balistiques nucléaires (SSBN). Sa conception serait finalisée à 60 % pour le South Dakota et à 75 % pour le Maryland.


Le sous-marin nucléaire lanceur d'engins USS Maryland (SSBN-738)

Le but de ces modifications pour les Etats-Unis est de rester technologiquement en avance sur ses adversaires potentiels (Chine, Russie, Iran...) tandis qu'ils déploient de plus amples systèmes de détection et de défense sur leurs côtes, ce que l'armée américaine appelle des techniques "Anti-Access, Area-Denial" (A2/AD). Ces nations développent déjà des missiles anti-navires et anti-aériens longue distance conçus pour interdire l'accès aux zones proches de leurs frontières, et la Navy anticipe l'expansion de ces efforts au domaine subaquatique.

A terme l'US Navy souhaite installer ces améliorations sur toute sa flotte existante et sur tous ses nouveaux bâtiments, mais la faisabilité de ce plan pourrait être remise en cause par des contraintes budgétaires.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Au salon Euronaval, le programme « Smartship » met en avant ses premiers démonstrateurs de navires intelligents

Au salon Euronaval, le programme « Smartship » met en avant ses premiers démonstrateurs de navires intelligents

Au salon Eurovanal, qui se tient en ligne du 19 au 25 octobre, maritime rime avec numérique. A cette occasion le Pôle de[…]

Les technologies hydrogène d'Energy Observer en route vers l'industrialisation

Les technologies hydrogène d'Energy Observer en route vers l'industrialisation

Comment Naval Group accélère la conception des navires avec le jumeau numérique

Comment Naval Group accélère la conception des navires avec le jumeau numérique

Pour bien commencer la semaine : à Sorbonne Université, la simulation contre le Covid-19

Pour bien commencer la semaine : à Sorbonne Université, la simulation contre le Covid-19

Plus d'articles