Nous suivre Industrie Techno

L'US Army enrôle les écrans souples

Industrie et  Technologies
Grâce à des recherches menées avec l'université d'Arizona et une collaboration avec le Coréen LG Display, l'armée américaine pourrait faire tester à ses soldats en opération des écrans souples dès 2010 ou 2011.


Imaginez un écran mince, léger et suffisamment souple pour être enroulé et transporté dans la poche, ne consommant de plus pratiquement pas énergie. Depuis une décennie, de tels écrans souples font rêver autant les ingénieurs que les auteurs de science-fiction. Certes LG Display, Sony et Fujitsu ont montré des prototypes, tandis que des start-up telles que Plastic Logic et E-Ink envisagent de mettre leur technologie d'encre numérique sur des supports flexibles. Mais jusqu'à présent, l'idée est plus du ressort de la science-fiction, dans des films tel Minority Report, que dans le monde réel.

Pourtant cette technologie pourrait devenir une réalité d'ici deux à trois ans, grâce aux efforts conjoints des chercheurs de l'US Army (Armée de Terre américaine) et de l'Arizona State University. Ils travaillent sur le sujet depuis 2004 dans un centre de recherche commun et l'armée américaine a investi près de 44 millions de dollars en recherche dans ce domaine. Et selon ces chercheurs, les premiers écrans souples pourraient entrer en test sur le terrain avec des soldats, dès 2010 ou 2011.

Remplacer des dispositifs volumineux et gourmands en énergie

L'armée américaine est intéressée par les petits écrans légers, qui peuvent être pliés sans se rompre. Ils permettront aux militaires d'envoyer plus d'informations aux soldats en opération et de remplacer un grand nombre des dispositifs volumineux qu'ils portent actuellement. Par exemple, un soldat sur le terrain pourrait obtenir des informations sur son environnement de combat, la position des ennemis ou le plan d'un bâtiment à investir. D'autres applications pourraient comprendre le recours à des écrans souples en remplacement des traditionnelles cartes en papier.

Les écrans souples représenteront une grande avancée par rapport aux écrans à cristaux liquides (LCD) et même électroluminescents organiques (OLED)actuels. Ils consommeront 100 fois moins d'énergie que les écrans LCD et 25 à 35 fois moins que les écrans Oled. Le développement s'appuie sur la technologie d'encre électronique électrophorétique de E-Ink, une start-up issue du MIT. Mais au lieu d'un substrat rigide comme le verre, l'idée est de l'appliquer sur un substrat souple, plastique ou polymère.

Ecran réflectif vs écran émissif

Les recherches portent sur deux types d'écrans souples : un écran réflectif, qui repose sur la lumière ambiante, connu sous le nom de "zéro énergie" pour sa consommation d'énergie négligeable et un écran émissif de faible puissance qui émet sa propre lumière, sans système de rétro-éclairage comme dans les écrans LCD traditionnels. Ce sont les écrans réflectifs qui paraissent les plus prometteurs en raison de leur extrême sobriété et leur aptitude à afficher des images fixes sans courant électrique.

Les chercheurs américains collaborent avec le Coréen LG Display à qui seront confiées la production et la commercialisation.

Ridha Loukil

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Le projet Euroglider de planeur à motorisation électrique valide son concept en vol

Le projet Euroglider de planeur à motorisation électrique valide son concept en vol

Rassemblant une association, des industriels et des écoles d'ingénieurs, le projet Euroglider vise à créer un[…]

Electriques, connectés, autonomes... les véhicules de l'IAA qui (re)donnent le sourire

Electriques, connectés, autonomes... les véhicules de l'IAA qui (re)donnent le sourire

Le design génératif offre une cure de jouvence au minibus Volkswagen

Le design génératif offre une cure de jouvence au minibus Volkswagen

Vers le prototypage fonctionnel

Vers le prototypage fonctionnel

Plus d'articles