Nous suivre Industrie Techno

L'Union Européenne programme la fin de la lampe à incandescence

Industrie et  Technologies
Les Etats membres se sont entendus sur un retrait progressif du marché de la traditionnelle ampoule à incandescence au profit des lampes économes en énergie entre 2009 et 2012.


Les jours de la lampe à incandescence sont comptés. Après près de 130 ans de bons et loyaux services, la vénérable invention popularisée par Thomas Edison, à l'origine des géants industriels General Electric, Osram, Philips ou Toshiba, doit bientôt s'éteindre définitivement. Telle est la décision de l'Union Européenne.

En application de la directive sur l'éco-conception à l'éclairage, les experts des Etats membres au sein du comité de réglementation sur l'éco-conception viennent d'approuver les propositions de la Commission européenne visant à abandonner la vieille ampoule entre 2009 et 2012. Si ce règlement est validé par le Parlement européen en mars 2009, il obligera le retrait des lampes à incandescence en quatre étapes par palier de puissance : celles de 100 W et plus en septembre 2009, celles de 75 W et plus en septembre 2010, celles de 60 W et plus en septembre 2011 et celles de moins de 60 W en 2012.

Les ampoules électriques sont ventilées en sept classes d'efficacité énergétique allant de A à G (A pour les lampes les plus efficaces et G pour les moins efficaces). A la fin de 2012, ne subsisteront sur le marché européen que les ampoules de classes A, B et C. Les lampes halogènes de classes B et C, qui offrent jusqu'à 50% d'économie d'énergie et durent jusqu'à cinq fois plus longtemps que la lampe à incandescence conventionnelle, ne sont pas concernées par l'interdiction.

40 TWh d'économisés

Selon la Commission européenne, l'application de ce règlement devrait générer une économie d'électricité de 30 % de la consommation, soit près de 40 TWh, l'équivalent de la consommation en électricité de la Roumanie ou encore l'équivalent de la production de 10 centrales électriques de 500 MW. Elle devrait aussi réduire les émissions de CO2 de 15 millions de tonnes par an.

Sur le plan industriel, la lampe à incandescence représente 8 000 emplois et une dizaine d'usines situées toutes en Europe de l'Est, à l'exception de l'usine d'Osram à Molsheim (Alsace), en France, la seule en Europe de l'Ouest. Les industriels, Philips, Osram et General Electric en tête, sont invités par la Commission européenne à convertir leurs usines à la production de lampes halogènes à économie d'énergie qui utilisent, à quelques étapes près, le même procédé de fabrication que les lampes à incandescence. Mais du fait de la redondance, quelque 2 000 à 3 000 emplois devraient être perdus. A mettre en regard des économies de 5 à 10 milliards d'euros réalisées chaque années par les ménages sur leur facture d'électricité.

Ridha Loukil

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Ifpen se cale sur le calcul intensif pour développer des méthodes de conception réduisant les coûts de l’éolien flottant

Ifpen se cale sur le calcul intensif pour développer des méthodes de conception réduisant les coûts de l’éolien flottant

Grâce à 6 millions d’heures de calcul pour effectuer des simulations sur le supercalculateur Jean Zay, IFP Energies nouvelles[…]

Quand la simulation, l’intelligence artificielle et les capteurs favorisent l’économie circulaire

Quand la simulation, l’intelligence artificielle et les capteurs favorisent l’économie circulaire

« Nous préparons les électrodes des futures générations de batteries lithium », lance Pascal Boulanger (Nawatechnologies)

« Nous préparons les électrodes des futures générations de batteries lithium », lance Pascal Boulanger (Nawatechnologies)

« Pour l’industrie des batteries, la crise du Covid-19 est presque positive », souligne Christophe Pillot (Avicenne Energy)

« Pour l’industrie des batteries, la crise du Covid-19 est presque positive », souligne Christophe Pillot (Avicenne Energy)

Plus d'articles