Nous suivre Industrie Techno

L'oscilloscope s'adapte à chacun...

Youssef Belgnaoui

Sujets relatifs :

,
- L'environnement Windows facilite la prise en main des oscilloscopes. Avec les outils de personnalisation intégrés, leur interface de configuration s'adapte désormais aux exigences de chaque utilisateur.

Sur les bureaux, le PC est incontournable... Il est en passe de le devenir aussi dans les oscilloscopes. Après s'être invité dans les instruments haut de gamme d'Agilent, Gould-Nicolet, Lecroy et Tektronix, il s'embarque désormais sur des appareils de catégorie inférieure. Pour preuve, Lecroy, qui a construit sa renommée avec des appareils haute vitesse et de grande profondeur mémoire, s'attaque au marché de l'entrée de gamme avec la famille WaveSurfer. Celle-ci, lancée le 1er avril, ne flirte plus avec les quelques gigahertz de bande passante auxquels Lecroy nous avait habitués. Elle couvre une bande de fréquences d'à peine 200, 350 et 500 MHz. Ce qui n'empêche pas ces instruments d'intégrer une plate-forme PC et donc d'offrir toutes les fonctionnalités de l'environnement Windows.

La souplesse des menus déroulants

Grâce à Windows, les appareils obtiennent de facto le label easy to use. Avec une interface homme/machine sous Windows, tout le monde se sent à l'aise face à l'instrument. L'intégration d'un PC et de Windows dans l'oscilloscope ne sonne toutefois pas le glas de l'interface homme/machine traditionnelle. Les aficionados des boutons-poussoirs et des commutateurs rotatifs peuvent conserver leurs habitudes de travail.

Les adeptes des menus déroulants peuvent profiter, quant à eux, de toute la souplesse de Windows. Ils peuvent pianoter sur le clavier et cliquer à loisir sur l'écran avec la souris. Mais il faut encore qu'ils cherchent dans un dédale de menus ainsi qu'à travers de multiples fenêtres, la fonction d'acquisition, de mesure ou d'analyse dont ils ont besoin. Lorsque l'oscilloscope n'a pas été utilisé depuis un moment, rien n'est plus irritant pour un utilisateur que de chercher une fonction qu'il a déjà employée ou de devoir réapprendre le maniement de l'instrument après quelques semaines passées loin du laboratoire.

Pour éviter que l'interface ne soit polluée par des fonctions inutilisées, conduisant à une perte de temps de recherche de fonctionnalités, les constructeurs proposent maintenant aux utilisateurs de personnaliser leur oscilloscope selon leurs habitudes de travail et les exigences de leur application. Le concept porte des noms on ne peut plus évocateur. My Infinium est le nouveau logiciel que propose Agilent pour permettre à l'opérateur de personnaliser l'interface des oscilloscopes de la gamme Infinium. Tektronix n'est pas en reste. Il a annoncé l'utilitaire MyScope. Cet outil, intégré aux membres de la famille TDS 5000B, lancée le 8 mars, permet à l'utilisateur de personnaliser l'interface de ces oscilloscopes dont la bande passante s'étend de 350 MHz à 1 GHz. L'Ultima 500 de Gould propose, quant à lui, un éditeur d'interface. Cet éditeur, directement disponible sur l'écran, permet de personnaliser la fenêtre de commande pour la rendre encore plus simple d'emploi pour certaines applications. Il est possible d'enregistrer une interface différente pour chaque application.

Avec le logiciel My Infinium, les ingénieurs ont à leur disposition deux options de personnalisation. Des fonctions spécifiques peuvent être ajoutées au menu de l'appareil. Elles assureront l'exécution rapide de fonctions d'analyse personnalisées. Un bouton sur la face avant traditionnelle de l'appareil est réservé à la programmation d'une fonction de mesure particulière. Celle-ci est alors exécutable par la pression d'un seul bouton.

Des bibliothèques de fonctions

Toujours dans le même esprit, l'utilitaire MyScope de Tektronix autorise l'utilisateur à redéfinir l'interface de configuration logicielle de son instrument. Il lui suffit de choisir dans une bibliothèque les fonctions de déclenchement, de mesure ou d'analyse qu'il souhaite employer. Il organise sa face avant personnelle en faisant glisser avec la souris les commandes de son choix vers l'emplacement de l'écran prévu à cet effet. Ainsi, il disposera sur sa fenêtre de contrôle Windows des seules fonctions dont il a besoin, accessible d'un simple clic de souris. Il peut revenir à la configuration classique d'origine quand il le souhaite. Chaque utilisateur de l'appareil peut sauvegarder son jeu personnel de panneaux de configuration. Il peut même les enregistrer sur la clé mémoire USB et l'utiliser sur un autre appareil. Les différentes organisations de face avant peuvent être classées aussi bien par utilisateur que par type d'applications.

Même pour des utilisateurs occasionnels

Les oscilloscopes TDS 5000B de Tektronix profitent également des menus contextuels et des fonctions de défilements propres à Windows. Il suffit de pointer le curseur sur un élément de l'écran, une forme d'onde par exemple, puis de cliquer sur le bouton droit de la souris pour afficher un menu contextuel. Le menu qui apparaît à l'écran s'applique à la forme d'onde sélectionnée. Il indique tous les réglages et mesures qui lui sont associés. L'opérateur peut alors sélectionner l'une de ces commandes et effectuer les réglages souhaités sans passer par les menus classiques.

Grâce à ces outils, l'apprentissage du mode de fonctionnement des oscilloscopes est plus rapide et les opérations les plus fréquentes peuvent être reproduites aisément. Ainsi, les fonctionnalités sophistiquées des oscilloscopes restent accessibles aux utilisateurs expérimentés sans pour autant rebuter les utilisateurs occasionnels.

...GRÂCE À DES INTERFACES SUR MESURE

1. On choisit avec la souris les commandes dont on a besoin pour construire l'interface de contrôle propre à son application.

2. On pilote l'oscilloscope depuis le panneau de configuration personnalisé. La face avant traditionnelle reste accessible à tout moment.

3. On transfère les mesures automatiquement vers un tableur, un générateur de rapport ou tout autre logiciel d'analyse chargé sur le PC embarqué à l'oscilloscope.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0857

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2004 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies