Nous suivre Industrie Techno

L'oscilloscope multivoie se décline à la carte

Y. B.

Sujets relatifs :

, ,
Grâce à une structure modulaire, le système portable d'Acqiris se plie aux besoins de chaque application.

Le fabricant d'oscilloscopes rapides Lecroy a rapatrié, il y a quelques années, sa division genevoise aux États-Unis. Quelques cadres de l'entreprise n'ont pas souhaité quitter les bords du lac Léman. Ils ont alors créé Acqiris, qui s'est fait une spécialité des cartes d'acquisition combinant haute vitesse et intégrité des signaux.

Aujourd'hui, la société suisse met un pied dans le monde de l'oscilloscope avec un produit original. Baptisé MaqBox, ce système s'apparente à un oscilloscope à voies multiples et multirésolutions. Il offre en effet la possibilité à l'utilisateur d'adapter le nombre de voies, la résolution des convertisseurs et la vitesse d'acquisition à son application.

Un système convivial, modulaire et évolutif

Cette solution associe un châssis portable capable d'accueillir plusieurs numériseurs et un logiciel de visualisation des signaux clés en main. Ainsi, l'utilisateur peut combiner, dans le même châssis, des cartes d'acquisition 8, 10 ou 12 bits de résolution offrant respectivement une cadence d'échantillonnage maximale de 4 Géch/s, 8 Géch/s et 400 Méch/s, et observer l'évolution de toutes les formes d'ondes acquises sur un écran externe.

Le logiciel offre une interface conviviale de visualisation et de paramétrage adaptée à la gestion de traces multiples. Toutes les voies sont affichées sur une arborescence qui permet de configurer les acquisitions. Il suffit de cliquer sur un numéro de voie pour disposer de tous les paramètres correspondants. Par un simple "déplacer et glisser" du numéro de canal, les traces s'affichent sur l'écran pour être comparées. Par son architecture client-serveur, MaqBox se contrôle à distance via un réseau local.

Les différents modèles de systèmes MaqBox reçoivent 2, 4 ou 7 cartes d'acquisition. Ce qui permet d'obtenir un oscilloscope de 8 à 28 canaux de diverses résolutions, alors que la plupart des oscilloscopes du marché proposent 2 à 4 entrées échantillonnées sur 8 bits. « Grâce à cette modularité, il est possible de faire évoluer le système en fonction de ses besoins et le mélange de différents types de numériseurs permet d'être au plus prêt des contraintes techniques et budgétaires de l'application », explique Raymond Chevalley, vice-président de la société.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0871

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2005 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

INFORMATIQUE

Focus

INFORMATIQUE

Performances doublées pour les processeursIntel lance la série de processeurs Xeon 5500. Ils exploitent la nouvelle micro-architecture Nehalem qui[…]

01/04/2009 | AlertesInnovations
HYDRAULIQUE

Focus

HYDRAULIQUE

RECTIFICATIF

Focus

RECTIFICATIF

INFORMATIQUE

Focus

INFORMATIQUE

Plus d'articles