Nous suivre Industrie Techno

L'oscilloscope joue la mixité

Y. B.

Sujets relatifs :

, ,
L'oscilloscope joue la mixité

Les oscilloscopes de la famille MSO4000 proposent des voies numériques et les fonctions d'un analyseur logique.

© D.R.

- Tektronix propose un instrument pour l'analyse combinée de signaux analogiques et numériques.

Les signaux analogiques et numériques se côtoient aujourd'hui allégrement dans les systèmes électroniques. Le débogage de tels systèmes exige donc l'analyse des formes d'ondes analogiques et de leur interaction avec les signaux de commandes numériques. Il faut visualiser simultanément des signaux analogiques et numériques. Pour ce faire, on peut utiliser un oscilloscope et un analyseur logique.

Recherches possibles sur plusieurs critères

Pour réduire les coûts et éviter l'apprentissage du fonctionnement spécifique d'un analyseur logique, Tektronix réunit les deux instruments dans un même boîtier, dont la profondeur ne dépasse pas 14 cm !

La famille MSO4000 combine les fonctionnalités d'un oscilloscope numérique et les fonctions basiques d'un analyseur logique. Elle comprend quatre modèles de 350 MHz, 500 MHz ou 1 GHz de bande passante, dotés de 2 ou 4 voies analogiques pour 16 canaux numériques. Jusqu'à 20 signaux corrélés dans le temps s'affichent ainsi sur l'écran de 10,4 pouces. La couleur des formes d'ondes à l'écran reprend celle des sondes de mesure, ce qui facilite l'analyse. Chacune des voies dispose d'une mémoire d'enregistrement de 10 millions d'échantillons.

Pour repérer plus facilement dans cette mémoire une séquence particulière de signal, Tektronix a doté ses appareils de l'outil de navigation WaveInspector. Ce dernier permet d'obtenir une vue panoramique ou restreinte des signaux, ou encore de réaliser des recherches sur divers critères. Il peut notamment repérer la séquence de signaux numériques correspondant à un mot logique particulier. Par ailleurs, ces appareils disposent des facultés de décodage des bus I2C, SPI, RS-232 et CAN. Ainsi, les acquisitions peuvent se déclencher sur une adresse, des données ou un identifiant spécifiques.

La fonction MagniVu accélère, quant à elle, la cadence d'acquisition des signaux numériques. De 500 Méch/s, elle monte à 16,5 Géch/s sur une longueur d'acquisition limitée à 10 000 points. Du coup, la résolution passe de 2 ns à 60,6 ps, ce qui autorise une analyse temporelle plus fine.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0888

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2007 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

INFORMATIQUE INDUSTRIELLE

Focus

INFORMATIQUE INDUSTRIELLE

L'usinage de prothèses dentaires se programmeSescoi a dévoilé, au salon Industrie 2009 de Lyon, une version de son logiciel de programmation d'usinage[…]

01/04/2009 | AlertesInnovations
Mousses métalliques : l'acier pourrait remplacer l'aluminium

Mousses métalliques : l'acier pourrait remplacer l'aluminium

MATÉRIAU

Focus

MATÉRIAU

TÉLÉCOMS

Focus

TÉLÉCOMS

Plus d'articles