Nous suivre Industrie Techno

L’or noir sur grand écran

L’or noir sur grand écran

Un mur d'images d'une résolution 1K Full HD par écran.

© DR

Afin d’aider les experts à localiser des réservoirs potentiels dans ses modèles numériques géologiques, Total a équipé son centre de recherche de salles spécialisées dotées de grands écrans. Retour sur 10 ans d’évolution.

Dès le début des années 2000, le groupe Total a décidé de transformer l’un des amphithéâtres de son Centre scientifique et technique Jean Féger (CSTJF) de Pau, afin d’en faire une salle de géovision.

Le système de visualisation mis alors en place permettait de piloter deux vidéoprojecteurs qui affichaient sur un écran d’environ 7 mètres par 3, les modèles numériques de terrain issus des supercalculateurs et mis en forme par le logiciel Sismage né dans ce centre de R&D voici 30 ans. Les experts pouvaient alors naviguer dans ces modèles à la recherche de réservoirs d’hydrocarbures potentiels.



                          Une piètre résolution

Mais les technologies de l’époque ne permettaient pas d’avoir une résolution supérieure à celle d’un écran classique. Le confort visuel n’était donc pas au rendez-vous pour les experts qui s’approchaient de l’écran. Enfin, cette salle, qui était avant tout un amphithéâtre, n’offrait pas le confort d’une salle de travail classique, notamment des tables permettant de consulter des documents à plusieurs et d’installer des ordinateurs.

Un mur de 28 écrans

C’est pourquoi au milieu des années 2000 le groupe décida de créer une salle spécialisée. Afin de minimiser les coûts, il fut décidé de créer un mur d’images en juxtaposant des écrans plats de 30 pouces de diagonale ayant une résolution de 1K. Le mur, correspondant à la taille des salles de travail standard, fut ainsi constitué de 7 colonnes de 4 écrans.

Un logiciel permettant de piloter les 28 écrans fut mis au point. Outre le partitionnement de l’image, il assure l’incrustation de multiples sources dans l’affichage et permet d’ouvrir une fenêtre de vidéo-conférence. Il est aussi possible de prendre la main à distance sur une autre salle de visualisation. Bref de faire du vrai travail collaboratif.



                        Un quadrillage génant

Enfin, la salle fut équipée d’une grande table permettant aux experts de poser et de consulter des coupes géologiques des terrains explorés, ainsi que de nombreuses connexions réseau pour raccorder leurs ordinateurs. En revanche, les bords des dalles des écrans plats créaient un quadrillage noir, qu’ils jugèrent gênant.

La résolution passe de 1K à 4K

Les équipes en charge de cette salle ont donc revu leur copie en 2013, afin d’améliorer à la fois la résolution et le confort d’usage. « Nous avons opté cette fois pour des écrans plats de 42 pouces offrant une résolution de 1K Full HD et qui en plus présentent des bords de dalle beaucoup plus fins », explique Sébastien Guillon, responsable Sismage. La nouvelle salle comporte ainsi 4 colonnes de 3 écrans. Il reste donc un quadrillage, mais il est plus lâche et moins épais. Et de fait, les experts à l’usage ne le considèrent pas comme gênant.

Une salle spécialisée qui devrait être dupliquée rapidement au siège de la Défense en région parisienne et dans les grandes implantations à l’étranger. Mais ce style d’outils devrait aussi devenir un outil de travail quotidien équipant de nombreuses salles de réunion. « Nous sommes effectivement en train d’évaluer la possibilité de travailler avec seulement 2 écrans de 80 à 100 pouces dotés d’une résolution 4K Full HD placés côte-à-côte sur un bureau. Cette solution light serait alors appelée à se diffuser largement dans le groupe », confie Sébastien Guillon.

Jean-François Prevéraud

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Test réussi pour les ailes Oceanwings d’Energy Observer, qui a rejoint l’Arctique

Test réussi pour les ailes Oceanwings d’Energy Observer, qui a rejoint l’Arctique

Le premier voyage en mer du bateau autosuffisant Energy Observer depuis l’installation des ailes Oceanwings, réduisant la consommation[…]

Haliade-X : la turbine de l’éolienne la plus puissante du monde dévoilée par General Electric

Haliade-X : la turbine de l’éolienne la plus puissante du monde dévoilée par General Electric

Hydroquest annonce la mise en service de son hydrolienne marine à double axe vertical

Hydroquest annonce la mise en service de son hydrolienne marine à double axe vertical

Eolien marin flottant, impression 3D et design, satellites... Les innovations qui (re)donnent le sourire

Eolien marin flottant, impression 3D et design, satellites... Les innovations qui (re)donnent le sourire

Plus d'articles