Nous suivre Industrie Techno

« L’onde de choc de la pandémie nous oblige à repenser nos modèles industriels », pointe Laurent Manach, directeur général du pôle EMC2

Alexandre Couto
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

« L’onde de choc de la pandémie nous oblige à repenser nos modèles industriels », pointe Laurent Manach, directeur général du pôle EMC2

© Vincent JACQUES

Le pôle de compétitivité EMC2 a organisé le 22 avril l’édition 2021 de son Forum Open Innovation qui met en relation industriels et sociétés innovantes. Cette année les organisateurs ont choisi de mettre en avant le thème de « l’éco-responsabilité ». Laurent Manach, directeur général du pôle, nous explique pourquoi cette notion devient importante dans un contexte sanitaire et économique encore difficile.

 

Industrie & Technologies : Le pôle EMC2 a organisé le 22 avril son Forum Open Innovation autour du thème de l’Industrie éco-responsable. Pourquoi ce choix ?

Laurent Manach : Derrière cette notion d’éco-responsabilité se trouve une réflexion en profondeur sur l’industrie, son rôle et la manière dont elle perçue par l’opinion. Comme vous pouvez vous en douter, cette réflexion a pour origine la crise sanitaire qui sévit depuis maintenant plus d’un an. L’activité économique s’est fortement contractée et certains secteurs – on pense notamment à l’aéronautique – ont été durement touchés. Une chose est sûre : les industriels doivent se préparer à relancer leurs outils de production. L’onde de choc de la pandémie nous oblige à repenser nos modèles industriels.

Nous avons donc publié en juin 2020, à la fin du 1er confinement, un manifeste que nous avons intitulé « Pour une industrie éco-responsable » et qui a été signé par une centaine d’industriels. Ce texte s’articule autour de 5 points : respecter une approche sobre et écologique, positionner l’humain au cœur de l'industrie, donner la priorité à l’innovation, favoriser les approches solidaires et collaboratives, et enfin faire de l’industrie un enjeu stratégique pour la France.  Ce sont des actions que nous jugeons indispensables afin d’avoir une industrie en mesure de répondre aux enjeux du monde post-covid.

Comment cela se traduit-il concrètement au sein du pôle de compétitivité ?

Le pôle EMC2 travaille déjà depuis un certain nombre d’années sur ces actions. Par exemple, nous plaidons depuis longtemps pour une industrie 4.0 capable de replacer l’humain au cœur de la production. Pour autant, ce manifeste permets d’éclairer les travaux du pôle sous un jour nouveau et de les replacer dans un contexte plus global. Le Forum Open Innovation du 22 avril, qui vise à mettre en relation des industriels exprimant des besoins avec des sociétés innovantes, illustre bien notre approche : l’éco-responsabilité apparaît en filigrane dans la plupart des échanges. Nous donnons des clés de lecture nouvelles.

Le manifeste regroupe de nombreuses voies d’amélioration. Les entreprises seront-elles capables de répondre à tous ces enjeux ?

L’idée du manifeste n’est pas d’imposer une voie unique aux entreprises. Il s’agit véritablement d’une grille de lecture à appliquer sur les objectifs et les besoins propres à chaque industriel. Tous les points du manifeste peuvent être traités indépendamment les uns des autres, mais ils sont tout de même reliés entre eux. Une société peut donc d’abord se concentrer sur l’aspect environnemental puis sur son approche collaborative, ou faire les deux en même temps. Cela dépendra de ses priorités.

Au niveau du pôle EMC2, notre échelle d'action est le projet. Dans cette optique, nous avons lancé à l’occasion du Forum Open Innovation, l’édition 2021 de notre appel à projets PME, une initiative qui permet de soutenir les petites sociétés souhaitant développer des projets d’innovation collaborative. Cette année nous avons naturellement mis l’accent sur la notion d’éco-responsabilité. Les sociétés intéressées ont jusqu’au 11 juin pour proposer des projets répondant à un ou plusieurs piliers de notre manifeste.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« Les systèmes de vision intelligents sont devenus indissociables de la robotique industrielle », pointe Hervé Henry, PDG de Siléane

« Les systèmes de vision intelligents sont devenus indissociables de la robotique industrielle », pointe Hervé Henry, PDG de Siléane

La société Siléane, intégrateur de solution robotique, a annoncé début octobre avoir pris une participation[…]

12/10/2021 | Robots
Cybersécurité industrielle : la convergence IT-OT s’impose

Dossiers

Cybersécurité industrielle : la convergence IT-OT s’impose

[Cahier Technique] Apprendre aux robots à faire face à l'imprévu

[Cahier Technique] Apprendre aux robots à faire face à l'imprévu

Sony industrialise le capteur de vision événementielle de la start-up Prophesee

Sony industrialise le capteur de vision événementielle de la start-up Prophesee

Plus d'articles