Nous suivre Industrie Techno

L'Occitanie prépare sa Cité des start-up à Toulouse

L'Occitanie prépare sa Cité des start-up à Toulouse

La maquette de la future Cité des Start-ups qui ouvrira ses portes en 2020 au sein des anciennes halles Latécoère à Toulouse.

© Lydie Lecarpentier

Dans moins de deux ans, une nouvelle Cité des start-ups ouvrira ses portes à Toulouse. Incubateur, accélérateur, espace de co-working, FabLab et volière à drones se côtoieront bientôt dans les anciennes halles Latécoère. Le compte à rebours est lancé.

Dès l'été 2017, Carole Delga, présidente de la Région Occitanie, avait annoncé la décision du conseil régional de se porter acquéreur d'une partie des anciennes halles Latécoère, à Toulouse, avec l'ambition d'y créer une Cité des Start-ups. Le projet porte sur un complexe immobilier de 10 000 m2. Lieu emblématique de l'histoire aéronautique de la Ville, ce site classé bâtiment historique est aujourd'hui au cœur d'un nouveau quartier, Toulouse Montaudran Aerospace, dédié à l'aéronautique, l'espace, les systèmes embarqués et l'innovation.

Installée à proximité immédiate du B612 - un complexe immobilier qui abrite à la fois les plateformes technologiques de l'IRT Saint-Exupéry et le siège du pôle de compétitivité Aerospace Valley – et de l'Institut Clément Ader, qui regroupe des laboratoires de mécanique et de matériaux de l’Isae, de l’université Paul Sabatier, de l’Insa et de l’École des mines d’Albi, la future Cité des Start-ups devrait ouvrir ses portes au début de l'année 2020. Coût total de l'opération : pas loin de 30 millions d'euros, dont 5,5 millions au titre de l'acquisition. Le cabinet d'architecture toulousain Taillandier Architectes Associés a été retenu en juillet 2018 pour la maîtrise d'oeuvre de l'opération de rénovation. Une nouvelle consultation est en cours pour l'animation de deux espaces stratégiques prévus au sein du projet : un FabLab et un tiers-lieu.

Un FabLab et des espaces de co-working

« L'idée est de créer un environnement propice à l'accélération de la dynamique de création d'entreprises innovantes en Occitanie », souligne Nadia Pellefigue, vice-présidente de la Région Occitanie, en charge du développement économique, de l'enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation. « Le lieu s'adressera à tous les projets innovants qui contribuent à la dynamique du territoire régional, que ce soit dans la santé, les biotechnologies, le numérique, les mobilités ou les foodtechs, et pas uniquement à ceux de l'aéronautique et du spatial », insiste par ailleurs Nadia Pellefigue. Outre le Nubbo, l'incubateur régional, qui trouvera ici des surfaces supplémentaires pour accueillir les start-ups (22 start-up accompagnées en 2018) et un nouveau dispositif d'accélérateur régional, la Cité des start-ups disposera d'un espace « Tiers-lieu » et d'un espace de co-making, ou FabLab.
 
Conçu comme un hub au cœur de l’écosystème régional, Tiers-lieu et FabLab devraient contribuer à la dynamique de création d'entreprises. Le Tiers-Lieu devrait proposer toute une palette de services aux entreprises, un espace de co-working, des espaces de réunions et un service de restauration. De son côté, le futur FabLab devra répondre aux besoins internes des occupants de la cité, en matière de prototypages rapides et de tests, proposer en extérieur une offre de services à destination des entreprises et des start-ups de l'écosystème régional ainsi que des étudiants et du grand public. Pour l'animation de ces deux volets du projet (Tiers-Lieu et FabLab), la Région vient de lancer la première étape d'un appel à candidatures. La future Cité des Start-ups devrait par ailleurs héberger les équipes de l'agence de développement économique Ad'Occ et disposer d'un espace événementiel et d'une salle de conférence. 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

A Lyon, la navette autonome de Navya circule sur route ouverte

A Lyon, la navette autonome de Navya circule sur route ouverte

Depuis le début du mois de mars, une navette autonome effectue un parcours de 2,4 km entre la gare ZI Meyzieu et la zone d'activité[…]

Les étudiants ingénieurs de l'UPS Toulouse développent un robot d'inspection de surfaces pour Airbus

Les étudiants ingénieurs de l'UPS Toulouse développent un robot d'inspection de surfaces pour Airbus

L'IRT Saint-Exupéry ouvre une antenne à Montréal pour booster ses projets en intelligence artificielle

L'IRT Saint-Exupéry ouvre une antenne à Montréal pour booster ses projets en intelligence artificielle

Avec Pando, l'Isae-Supaero muscle sa puissance de calcul

Avec Pando, l'Isae-Supaero muscle sa puissance de calcul

Plus d'articles