Nous suivre Industrie Techno

L'Inventeur européen de l'année est français

Industrie et  Technologies
Joseph Le Mer, Directeur général de Giannoni-France, a été élu inventeur européen de l'année dans la catégorie PME/Recherche pour un échangeur de chaleur novateur destiné aux chaudières à gaz à condensation.


Le prix de l'Inventeur européen de l'année, qui vient d'être décerné par l'Office européen des brevets (OEB) et la Commission Européenne, a distingué deux PME françaises à travers leurs dirigeants.

Cette série de prix récompense les travaux d'inventeurs dans quatre catégories : Industries ; PME/Recherche ; Pays non européen ; œuvre d'une vie. Elle se distingue des nombreux prix de l'innovation par son champ d'action géographique et par sa procédure de sélection unique. Le jury international indépendant s'appuie sur les résultats d'un concours public, ainsi que sur l'expertise des examinateurs dans les offices nationaux de brevets et l'OEB lors de la sélection des nominés. Le jury choisi parmi les inventions qui ont fait leurs preuves et ont été brevetées par l'OEB avant janvier 2004.

Ainsi, Joseph Le Mer, Directeur général de l'entreprise bretonne Giannoni-France, a été élu Inventeur européen de l'année dans la catégorie PME/Recherche pour un échangeur de chaleur destiné aux chaudières à gaz à condensation qui permet de réduire la consommation de 30 % pour une même efficacité énergétique.

Au cours des trente dernières années, Joseph Le Mer a multiplié les inventions originales dans les systèmes de chauffage. Après des débuts difficiles, Joseph Le Mer a finalement trouvé, en 1993, le modèle d'échangeur de chaleur qui lui a permis, avec ses brevets, de devenir le leader de son secteur. Rocco Giannoni, un entrepreneur italien, fut en effet si impressionné par les idées de Joseph Le Mer qu'il proposa à l'inventeur français de financer ses inventions et de s'associer à lui pour fonder Giannoni-France à Morlaix (29).

Un simple tube

Les échangeurs de chaleur de l'inventeur français sont remarquables pour leur conception à un tube, alors que les autres échangeurs sont constitués de deux ou même trois tubes, ce qui conduit à des coûts de fabrication élevés, un poids important et un maintien difficile d'un bon taux de transfert de la chaleur. A l'inverse, les échangeurs de chaleur de Joseph Le Mer ont un faible coût de fabrication, sont relativement légers, mais sont également plus performants, puisqu'ils peuvent être reliés entre eux en série ou en parallèle en fonction des besoins.



Depuis la création de Giannoni-France en 1993, l'entreprise a dépassé le stade de la PME pour devenir un acteur incontournable sur le marché mondial des échangeurs de chaleur. Sa croissance a été à la fois spectaculaire et régulière : aujourd'hui, Giannoni-France compte plus de 700 employés, produit plus d'un million d'échangeurs chaque année et avait en 2007 un chiffre d'affaires de 135 millions d'euros.

Une production restée en France

Même s'il est devenu un leader industriel majeur, Giannoni-France n'a pas suivi la tendance des industriels d'Europe occidentale, qui privilégient la sous-traitance en Asie ou dans d'autres régions en voie d'industrialisation, afin de profiter de faibles coûts. Au lieu de cela, Joseph Le Mer a cherché à rendre ses processus de production plus efficaces et plus rentables, afin de garder ses fabrications en France.

Notons qu'une autre entreprise française a été mise en valeur. C'est la société niçoise Vision dont le Président - Directeur général, Raoul Parienti, a été nommé dans la catégorie ?uvre d'une vie. Il est le créateur de Top Braille, un mini-scanner nomade de la taille d'une souris qui convertit les caractères imprimés en Braille en un signal audio, audible via des haut-parleurs ou un casque. Ce produit permet ainsi aux aveugles d'avoir accès à la lecture instantanée.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus sur l'élément échangeur de chaleur de Giannoni : cliquez ici 

Pour en savoir plus sur Vision et son PDG Raoul Parienti : cliquez ici 


Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

C'est un nouveau scandale sanitaire. Après l'affaire des implants mammaires « PIP », une enquête du[…]

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

Plus d'articles