Nous suivre Industrie Techno

L'intelligence artificielle ? Elle pourrait bien surpasser l'humain, craint Stephen Hawking

Muriel de Véricourt

Mis à jour le 08/12/2014 à 09h47

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

L'intelligence artificielle ? Elle pourrait bien surpasser l'humain, craint Stephen Hawking

Le développement d'une intelligence artificielle aboutie pourrait signifier la fin de la race humaine.
Celui qui s'alarme en ces termes n'est pas un obscurantiste allergique au progrès, mais l'astrophysicien britannique Stephen Hawking, spécialiste des trous noirs. Cette mise en garde fait écho à celle de l'entrepreneur californien Elon Musk, fondateur de Paypal, SpaceX et Tesla Motors.

L'intelligence artificielle ? Elle est très utile dans ses formes les plus rudimentaires, déjà au point depuis quelques années, a reconnu l'astrophysicien Stephen Hawking, interrogé sur le sujet par nos confrères de la BBC. Le scientifique, atteint d'une dystrophie neuromusculaire, est lui-même utilisateur d'un logiciel utilisant une forme d'intelligence artificielle pour communiquer malgré sa maladie. Développé par Intel avec l'entreprise britannique Swiftkey, ce logiciel est capable de prédire les mots que le chercheur va utiliser, pour lui permettre de s'exprimer plus rapidement. Le scientifique se montre toutefois plus prudent sur l'avenir de ces technologies, qui connaissent un essor spectaculaire au point, craint-il, qu'elles pourraient bientôt égaler ou surpasser l'humain, qui ne seraient plus en mesure de se battre à armes égales.

Les craintes du chercheurs font écho à celles exprimées récemment par le serial-entrepreneur Elon Musk sur l'intelligence artificielle. Le créateur de Tesla, Paypal et SpaceX s'inquiétait lui aussi des ambitions prométhéennes de l'intelligence artificielle.

 

 

 

 

 

 

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Atos lance un supercalculateur de poche pour mettre le cloud dans l’usine

Atos lance un supercalculateur de poche pour mettre le cloud dans l’usine

Le BullSequana Edge lancé par Atos le 16 mai à Paris est un serveur dédié à l’edge computing. Il est[…]

Des pixels un million de fois plus petits que ceux des smartphones

Des pixels un million de fois plus petits que ceux des smartphones

Un test pour arbitrer le match entre puces quantiques et supercalculateurs

Un test pour arbitrer le match entre puces quantiques et supercalculateurs

Iter, New Space, Intelligence artificielle... les meilleures innovations de la semaine

Iter, New Space, Intelligence artificielle... les meilleures innovations de la semaine

Plus d'articles