Nous suivre Industrie Techno

abonné

L'intelligence artificielle de Deepmind à la conquête des étoiles de Starcraft

L'intelligence artificielle de Deepmind à la conquête des étoiles de Starcraft

AlphaStar, le réseau de neurones de Deepmind, peut battre 99,8 % des joueurs de « StarCraft II ». Une démonstration du potentiel de l’IA face à des situations complexes impliquant de multiples agents.

Ils sont trois. Un pour chaque race – Protoss, Terran, Zerg – du jeu vidéo « StarCraft II ». Trois réseaux de neurones élaborés par Deepmind (Google) qui ont chacun atteint le niveau grand maître, surpassant 99,8 % des joueurs actifs sur Battle.net, le serveur officiel du jeu. Une performance inédite pour un agent logiciel, baptisé AlphaStar, qui s’est en outre battu à la loyale, avec pour seules informations la vue du jeu à l’écran et un nombre limité d’actions par seconde. Et une avancée supplémentaire pour les intelligences artificielles (IA) de Deepmind, après le jeu de go, les échecs et le jeu vidéo « Quake III ».

« StarCraft est devenu un défi important pour la recherche en IA en raison de son statut d’e-sport professionnel parmi les plus difficiles et de sa pertinence par rapport au monde réel en termes de complexité brute et d’univers multi-agents », soulignait[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°1026-1027

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2019 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Horizon Europe : trois conseils d’entreprises pour se lancer dans le programme d’innovation européen

Horizon Europe : trois conseils d’entreprises pour se lancer dans le programme d’innovation européen

Le programme-cadre européen pour l’innovation et la recherche a été officiellement lancé la semaine dernière[…]

27/05/2021 | Recherche
Top départ pour Horizon Europe, le nouveau programme-cadre européen pour la recherche et l’innovation

Top départ pour Horizon Europe, le nouveau programme-cadre européen pour la recherche et l’innovation

« L’onde de choc de la pandémie nous oblige à repenser nos modèles industriels », pointe Laurent Manach, directeur général du pôle EMC2

« L’onde de choc de la pandémie nous oblige à repenser nos modèles industriels », pointe Laurent Manach, directeur général du pôle EMC2

[Portrait] Guylain Ozzello, l'ingénieur qui révolutionne l'architecture des servovalves

[Portrait] Guylain Ozzello, l'ingénieur qui révolutionne l'architecture des servovalves

Plus d'articles