Nous suivre Industrie Techno

L'Inria veut jouer les business-angels

Industrie et  Technologies
Pour ne pas laisser des futurs Google français inexploités, l'organisme public lance un fonds de capital-risque pour prendre des participations dans les jeunes pousses les plus prometteuses issues des labos publics.


L'Institut national de recherche en informatique et automatique (Inria) veut sortir de ses murs et se positionner au cœur de la recherche publique dans les sciences du numérique. Pour ce faire, l'organisme basé à Rocquencourt (78) entend jouer les business-angels en prenant des participations dans le capital de start-up issues de ses rangs et surtout d'autres laboratoires publics.

Baptisée IT-Translation, cette entité pourrait ainsi soutenir 5 à 7 projets par an à hauteur de 300 000 euros. Ce niveau de financement permettrait notamment à ces jeunes pousses de bénéficier du statut de jeune entreprise innovante et d'accéder à des avantages fiscaux.

Mais IT-Translation entend aussi prendre part à l'administration de ces jeunes entreprises. Pas question de cantonner les bonnes idées à un marché de niche comme c'est le cas, trop souvent, aujourd'hui. Les chercheurs ou ingénieurs, experts en technologie, n'ayant pas les compétences marketing ou commerciales pour développer leur projet, ce fonds leur propose de les accompagner pendant 9 à 18 mois. Avec pour objectif de faire coller le produit innovant aux attentes d'un marché.

Thibaut De Jaegher

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

C'est un nouveau scandale sanitaire. Après l'affaire des implants mammaires « PIP », une enquête du[…]

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

Plus d'articles