Nous suivre Industrie Techno

L'Inria et Microsoft Research font centre de recherche commun

Industrie et  Technologies

Poursuivant une collaboration engagée il y a plusieurs années, les deux entités créées un centre de recherche commun à Orsay autour des méthodes formelles et des outils informatiques pour les sciences.



Le Centre de Recherche Commun INRIA-Microsoft Research qui vient d'être inauguré est basé à Orsay (91). Sous la direction de Jean-Jacques Lévy, directeur de recherche à l'INRIA, il emploie une quinzaine de chercheurs.

Ce centre a pour but la recherche à long terme dans les domaines des méthodes formelles, de la sécurité du logiciel et des méthodes et outils informatiques pour les sciences. Il est la matérialisation des nombreuses relations individuelles entre chercheurs de Microsoft et de l'INRIA et des collaborations institutionnelles déjà engagées depuis deux ans. La constitution de ce centre de recherche commun démontre aussi la stature internationale de la recherche française en informatique.

Faire progresser la science

Les avancées de la science moderne ne sont maintenant envisageables que par la contribution d'outils informatiques puissants, le recours à la simulation et à la modélisation, par l'acquisition de volumes de données immenses et toujours plus importants, par le traitement automatisé de ces données, par leur visualisation et leur manipulation avec des méthodes innovantes. L'objectif à long terme du centre de recherche commun est de faire progresser la recherche scientifique en général par l'avancée de la science informatique.

Deux axes de recherches

  • Les méthodes formelles - La perspective est de contribuer à faire progresser les langages de programmation et la conception même du logiciel par des méthodes mathématiques et non par des méthodes empiriques basées sur le savoir-faire accumulé et l'expérience (ce que l'on appelle en général l'ingénierie du logiciel) dans une perspective d'amélioration de qualité, de fiabilité et de sécurité. Cet axe de recherche a démarré en 2006 avec la mise en place de 3 projets.
  • Outils informatiques pour les Sciences - Cet axe de recherche verra plusieurs projets démarrer progressivement en 2007. Parmi ceux-ci, le projet Re-activity annoncé lors de l'inauguration, est basé sur une collaboration entre Wendy Mackay, directeur de recherche à l'unité INRIA Futurs, en France, et Mary Czerwinski, chercheur de Microsoft Research à Redmond, aux Etats-Unis.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.msr-inria.inria.fr/index.html
 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Mission Mars 2020] Le rover Perseverance reporte son lancement au 30 juillet, les scientifiques s'impatientent

[Mission Mars 2020] Le rover Perseverance reporte son lancement au 30 juillet, les scientifiques s'impatientent

Le Cnes a présenté le 30 juin la mission Mars 2020 de la Nasa, et notamment sa participation au développement de[…]

Aimants surpuissants et accélération efficace : les défis de la stratégie du Cern pour ses futures machines

Aimants surpuissants et accélération efficace : les défis de la stratégie du Cern pour ses futures machines

[PHOTO TECH] Dans le bâtiment tokamak d’Iter, l’assemblage de la machine a commencé

[PHOTO TECH] Dans le bâtiment tokamak d’Iter, l’assemblage de la machine a commencé

La superélastochromie, une propriété inédite de cristaux organiques pour détecter les contraintes mécaniques

La superélastochromie, une propriété inédite de cristaux organiques pour détecter les contraintes mécaniques

Plus d'articles