Nous suivre Industrie Techno

L'INPG dépollue l'eau en formant des bulles

Thomas Blosseville

Sujets relatifs :

, ,
L'INPG dépollue l'eau en formant des bulles

© DR

L'Institut national polytechnique de Grenoble (INPG) développe un procédé de dépollution de l'eau par cavitation. Le principe : faire disparaitre les molécules organiques et les composants volatiles en formant des bulles de vapeur.

Dépolluer l'eau sans adjuvants chimiques. C'est l'ambition du centre de recherche et d'essais sur les machines hydrauliques de Grenoble (Cremhyg). Ce laboratoire de l'Institut national polytechnique de Grenoble (INPG) développe un procédé de traitement de l'eau par cavitation. L'idée est de pomper l'eau vers un réacteur, où elle est en partie vaporisée en modifiant sa pression.

Créer une dépression

Le principe : "en créant une dépression, nous amenons, à température constante, l'eau liquide à sa pression de vaporisation", décrit Claude Rebattet, responsable essais au Cremhyg. Des bulles de vapeur se forment. Les polluants volatiles migrent dans les bulles. Quand la pression ré-augmente, celles-ci éclatent. Les molécules d'eau (H2O) se dissocient alors en hydrogène (H) et en hydroxyle (OH) qui oxyde le polluant. Cette réaction peut s'accompagner d'un effet de pyrolyse, qui ôte par exemple le chlore du trichloréthylène. En cas de présence, dans l'eau, de composés organiques non-volatiles, ils sont soumis à des chocs qui les décomposent. 

Trois défis à relever

Pour développer ce procédé, le Cremhyg mène jusqu'en 2011 le projet Cavichoc avec le pôle de compétitivité Axelera. Il faudra relever trois défis :
 

  • Adapter le circuit hydraulique de prélèvement et de traitement de l'eau au contaminant ;
  • Développer l'instrumentation pour suivre finement la décontamination de l'eau, par exemple par chromatographie ;
  • Optimiser la consommation énergétique de la cavitation en réglant la puissance des différentes pompes du système.


Thomas Blosseville
 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Ifpen se cale sur le calcul intensif pour développer des méthodes de conception réduisant les coûts de l’éolien flottant

Ifpen se cale sur le calcul intensif pour développer des méthodes de conception réduisant les coûts de l’éolien flottant

Grâce à 6 millions d’heures de calcul pour effectuer des simulations sur le supercalculateur Jean Zay, IFP Energies nouvelles[…]

Quand la simulation, l’intelligence artificielle et les capteurs favorisent l’économie circulaire

Quand la simulation, l’intelligence artificielle et les capteurs favorisent l’économie circulaire

« Nous préparons les électrodes des futures générations de batteries lithium », lance Pascal Boulanger (Nawatechnologies)

« Nous préparons les électrodes des futures générations de batteries lithium », lance Pascal Boulanger (Nawatechnologies)

« Pour l’industrie des batteries, la crise du Covid-19 est presque positive », souligne Christophe Pillot (Avicenne Energy)

« Pour l’industrie des batteries, la crise du Covid-19 est presque positive », souligne Christophe Pillot (Avicenne Energy)

Plus d'articles