Nous suivre Industrie Techno

"L'innovation est une quête de l'absolu", selon Laurent Baly, PDG de la SATT Sud-Est

© Laurent Moure/SATT Sud-Est

Chaque semaine, Industrie & Technologies prend les chemins de traverse et donne la parole à des personnalités qui ont l'innovation dans la peau. En 12 questions, ces personnes du monde de l'industrie tirent le portrait de cette discipline. Découvrez aujourd'hui la vision de Laurent Baly, qui a été nommé mi-juillet président directeur général de la SATT (société d'accélération et de transfert de technologie) Sud-Est, dont la mission consiste à , transformer les résultats de la recherche académique en technologies innovantes pour l'industrie.

Quand on vous dit innovation, spontanément vous répondez ?

Désir. L’innovation naît du désir de l’inventeur de changer le monde et du désir de sa possession par l’utilisateur.

Votre dernière rencontre avec l’innovation c’était quand et où ?

Au quotidien avec toutes les inventions fantastiques du portefeuille de la SATT Sud Est que je suis en train de découvrir…

Quelle innovation avez-vous dans votre poche ?

iPhone 6 Plus.

Votre innovation préférée ?

L’imprimerie qui fait partie de ces grandes innovations ayant changé la face du monde. Vecteur de connaissances, elle permit la diffusion de la créativité et des savoirs qui ne furent alors plus restreints aux érudits. Elle fut un véritable accélérateur de l’innovation.

Et celle que vous détestez ?

La capacité de l’être humain à innover pour sa propre destruction ; par exemple, les armes.

Si vous deviez remettre le prix Nobel de l’innovation, quelle personnalité récompenseriez-vous ?

Etienne-Jules MAREY pour s’excuser de ne pas lui avoir attribué la paternité du cinéma. Par son approche pluridisciplinaire et son esprit ouvert, il a su tirer partie des inventions de son époque pour faire avancer la physiologie et les domaines liés à l’image.

Et s’il était attribué à une entreprise, laquelle choisiriez-vous ?

Apple.

La qualité qu’il faut cultiver pour innover ?

La persévérance.

Quel défaut faut-il éviter ?

Le narcissisme. L’inventeur doit être capable de transcender son idée pour la porter plus loin.

Citez un livre qui vous a inspiré en matière d’innovation ?

Jonathan Livingston le Goéland de Richard BACH. Il faut avoir des rêves. Jonathan ne se déplace pas simplement pour se nourrir ; son existence devient son Graal. L’ouvrage nous enseigne qu’il ne faut pas hésiter à se dépasser ; l’innovation est une forme de quête de l’absolu.

En matière d’innovation, vous êtes plutôt…

… Start-up ou grand groupe ?

Start-up, pour l’aspect challenge et l’obligation de réussite sur leur innovation.

Technologie ou service ?

Technologie.

Continue ou disruptive ?

Disruptive, c'est le moteur des SATT. 

Enfin, de quelle innovation rêvez-vous (pas seulement la nuit) ?

La téléportation. Tellement d’idées venues des films d’anticipation se sont concrétisés ; je suis convaincu que l’on y parviendra un jour.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Un colorant fluorescent pour mesurer la dégradation d'un composite

Fil d'Intelligence Technologique

Un colorant fluorescent pour mesurer la dégradation d'un composite

Une équipe de recherche du laboratoire américain de mesure des matériaux de Gaithersburg a mis au point une technique pour[…]

Les batteries lithium-métal débarrassées des court-circuits grâce aux ultrasons

Les batteries lithium-métal débarrassées des court-circuits grâce aux ultrasons

[Reportage] Comment le grand collisionneur de hadrons du CERN se prépare aux assauts des particules

[Reportage] Comment le grand collisionneur de hadrons du CERN se prépare aux assauts des particules

[Portrait] Amélie Cordier inculque la curiosité aux machines

Focus

[Portrait] Amélie Cordier inculque la curiosité aux machines

Plus d'articles